Le logiciel MediaWiki a été mis à jour afin d’être plus rapide. Si vous observez des problèmes, veuillez laisser un message sur Le Bistro.
Il a été ajouté l’éditeur visuel pour faciliter l’édition (exemple) et un système de discussions amélioré (exemple).

Confiserie Leclerc

De WikiNiort
Alexandre Leclerc en 1970, découpage des berlingots

Un établissement centenaire

Nos générations ont toujours connu des sandwicheries au bas de la place de la Brèche, avant qu'elles ne soient déplacées dans les nouveaux kiosques.

Personne ne peut se vanter d'avoir assisté à l'ouverture de la confiserie Leclerc: c'était en 1897 !

C'est le grand-père, Auguste Leclerc, venu de Charente, qui installe à cet endroit stratégique son banc de bonbons et de sucres d'orge maison.

Avec ses fils, Maurice jusqu'en 1929, l'année de la Grande Crise, puis Alexandre pendant près de cinquante ans, le banc devient baraque sur roues.

Pendant les fastes années soixante, la maison fait travailler jusqu'à treize personnes.

C'est ensuite Jean-Pierre, un petit-fils, qui reprend l'affaire au tournant des années quatre-vingt.

Une affaire rentable jusqu'en 2010 mais les travaux de la Brèche et le déplacement ont sans doute perturbé les habitudes des clients.

L'un des plus anciens commerces de Niort baisse alors le rideau au printemps 2013.

Des bonbons en exclusivité

En descendant du manège pour les plus jeunes, à la sortie du cinéma pour les autres, qui n'a pas salivé devant les rangées de pommes d'amour écarlates, les guimauves alanguies aux tons pastel, les gaufres nappées de chocolat ?...

Et cette odeur de sucre doux qui s'échappait de la roulotte pouvait aller vous titiller jusqu'aux terrasses de café les plus éloignées.

Bonbons, barbes à papa et autres sucettes étaient le lot des Niortais en goguette.

Mais il serait dommage de passer sous silence les deux spécialités de la maison : la guimauve chaude que l'on pouvait voir s'étirer sous nos yeux, brassée par une machine au mouvement machiavélique.

Ce berlingot Leclerc est une exclusivité envoyée dans toute la France dont Alexandre avait déposé le brevet en 1959.

Cent seize ans de sucreries : ça en fait des caries ! il n'y a pas que les enfants qui vont les regretter, les dentistes aussi !

Petit film INA

En 1970, la télévision régionale fit un petit reportage sur la fabrication de nougats par Alexandre Leclerc.

Ce petit film est titré: "Fabrication nougats à Niort"

Pour voir le petit film, cliquez:[1]

Sources

  • Nouvelle République du 27 avril 2013
  • INA 1970 (Limousin actualités)