Le logiciel MediaWiki a été mis à jour afin d’être plus rapide. Si vous observez des problèmes, veuillez laisser un message sur Le Bistro.
Il a été ajouté l’éditeur visuel pour faciliter l’édition (exemple) et un système de discussions amélioré (exemple).

Aérodrome de Niort - Marais Poitevin : Différence entre versions

De WikiNiort
 
Ligne 54 : Ligne 54 :
 
:-{{w|Ségolène Royal}} candidate à l'élection présidentielle, le 22 avril 2007 en fin de soirée, alors qu'elle venait de se qualifier pour le second tour, pour affronter celui qui deviendra le nouveau président, Nicolas Sarkozy.  
 
:-{{w|Ségolène Royal}} candidate à l'élection présidentielle, le 22 avril 2007 en fin de soirée, alors qu'elle venait de se qualifier pour le second tour, pour affronter celui qui deviendra le nouveau président, Nicolas Sarkozy.  
 
:-Le prince {{w|Albert II de Monaco}} se pose à Souché le 2 octobre 2012 lorsqu'il est venu visiter à La Chapelle-Bâton la célèbre cave de Michel-Jack Chasseuil.
 
:-Le prince {{w|Albert II de Monaco}} se pose à Souché le 2 octobre 2012 lorsqu'il est venu visiter à La Chapelle-Bâton la célèbre cave de Michel-Jack Chasseuil.
 +
 +
==Destin tragique du pilote Jean-Antonin-Fernand Robinet ==
 +
En août 1908, eut lieu la semaine de l’aviation à Niort-Souché, en présence de Jacques de Lesseps (1883 / 1927), pionnier de l’aviation française et aussi fils de Ferdinand de Lesseps.
 +
 +
Les avions, biplans et monoplans, présentés par leurs pilotes, se nommaient :
 +
::- " ''Demoiselle'' ",
 +
::- " ''Antoinette'' ",
 +
::- " ''Cage à poules'' ",
 +
::- " ''Chauve-souris'' "...
 +
 +
Le 8ème jour, Jacques de Lesseps survola Niort à 150 m d’altitude et fit un virage autour du clocher de Notre-Dame…
 +
 +
Jean-Antonin-Fernand Robinet participe à cette représentation, il a 18 ans, il deviendra pilote...
 +
:(Jean-Antonin-Fernand Robinet est né le 27 mars 1890, son père, Louis Fernand Robinet est boulanger-pâtissier au 37, rue Ricard, avec sa mère Cécile Pauline Roullet, épouse Robinet).
 +
 +
Après cette semaine de l’aviation à Niort, plusieurs mécaniciens Niortais, dont Jean-Antonin-Fernand Robinet, entreprirent alors la construction d’un " aéroplane ".
 +
 +
Jean-Antonin-Fernand Robinet fut le pilote désigné, il s’élança pour quelques bonds dans le ciel à Saint-Liguaire avec ce " coucou bricolé ".
 +
 +
Les amis du pilote avaient préparé pour l’occasion, une pancarte d’encouragement surmontée de plusieurs robinets de barriques et sur laquelle était écrit :
 +
:: ''« Robinet le seul qui ne fuit pas ! »''.
 +
:- Le 2 octobre 1912, Jean-Antonin-Fernand Robinet est mécanicien électricien, il est incorporé au service national.
 +
:- Le 2 août 1914, il est détaché au 1er groupe d’aviation comme Caporal aviateur.
 +
:- Le 13 juillet 1915, il part en mission spéciale en Russie, à l’école d’aviation de Sébastopol.
 +
:'''- Le 9 juillet 1917, il est abattu au commande de son avion, à l’école d’aviation à Odessa, au cours d’un exercice d’entraînement, en service commandé.'''
 +
Il était lieutenant-pilote au 5eème Groupe d’aviation.
  
 
==Gabriel Saunier, Pilote à Air-France==
 
==Gabriel Saunier, Pilote à Air-France==

Version actuelle en date du 17 août 2019 à 17:38

L'aérogare de Niort par Philippe G. - oct. 2012
En 1910, la première fête de l'Aviation à Niort avec Jacques De Lesseps. (Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

L'aérodrome de Niort - Marais Poitevin a fêté ses cent ans en 2010.

A travers son histoire, c'est un morceau de l'histoire niortaise qui défile.

L'époque héroïque de l’aviation

Au départ, c'est un simple champ d'aviation ouvert le 27 mars 1910, sur un terrain militaire du régiment des Hussards.

Son activité véritable démarre près de vingt ans plus tard avec la création de l'aéro-club des Deux-Sèvres le 28 mars 1927, puis celle de la section « planeurs » en 1935.

Pendant l'occupation allemande, l'aérodrome connaît des passages d'avions mais n'est pas une base au sens militaire du terme.

A la libération, le projet de l'armée d'installer ici une base pour les planeurs se traduit par la construction de plusieurs baraquements.

Le projet est resté sans suite mais les baraquements sont restés. Ils sont toujours là en 2010.

En 1946, l'aérodrome connaît un développement commercial avec la création de la Staro, première compagnie aérienne niortaise, et l'installation d'un phare pour les vols de nuit.

Les rotations s'intensifient, notamment avec l'Afrique du Nord et, logiquement, la dimension commerciale est confirmée quand, en 1952, la Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI) devient gestionnaire de l'équipement.

De l’herbe au bitume

En 1954, deux pistes en herbe sont crées. Avant, ce n'était simplement qu'un champ.

En août 1965, les 2 pistes en herbe, de 1350 m de longueur et 30 m de large, sont refaites.

Malgré une décision prise le 29 avril 1968, il faudra attendre 1974 pour que soit construite la piste revêtue, allongée ensuite en 1981.

Une nouvelle compagnie locale, Air Delta, utilise les équipements à partir du 17 août 1989.

Avec la collision en vol de deux appareils de la Patrouille de France Wikipedia-logo.svg.png, l'aérodrome connaît le 4 septembre 1983 son plus grave accident.

A la suite de cet événement, décision sera prise dans plusieurs pays d'interdire deux représentations dans la même journée par une patrouille.

La Patrouille de France reviendra plusieurs fois à Niort par la suite.

Début juillet 1990, une corolle internationale de 81 sauteuses s'envoie en l'air ; c'est carrément le nouveau record mondial de saut en parachute féminin !

A noter : l'installation de Météo-France sur le site depuis 1985.

La Ville de Niort devient propriétaire de l'aérodrome le 1er janvier 2007. Elle le rebaptise Aérodrome de Niort-Marais Poitevin en Conseil municipal du 17 septembre 2012.

Quelques visites remarquées

-R. Villechanoux se tue aux commandes de son appareil lors d'un meeting le 10 mai 1931. Une rue dans le quartier de Souché porte son nom.
-Maurice Bellonte Wikipedia-logo.svg.png vient le 23 août 1932. Il avait été rendu célèbre deux ans plus tôt par sa traversée de l'Atlantique (la première d'Est en Ouest) avec son camarade Dieudonné Costes.
-Jacques Brel Wikipedia-logo.svg.png arrive avec son avion personnel, en 1966, pour donner un récital à l'Olympia de Niort.
-Rika Zaraï Wikipedia-logo.svg.png s'est également arrêté à Souché, mais c'est parce que son avion était en panne.
-François Mitterand Wikipedia-logo.svg.png, Président de la République venu voir les Grands Travaux du Marais Poitevin, arrive à Niort par l'aérodrome le 22.
-Le Dalaï Lama Wikipedia-logo.svg.png est la vedette d'une Foire de Niort consacrée au Tibet. Il débarque sur l'aérodrome le 7 mai 2004.
-Ségolène Royal Wikipedia-logo.svg.png candidate à l'élection présidentielle, le 22 avril 2007 en fin de soirée, alors qu'elle venait de se qualifier pour le second tour, pour affronter celui qui deviendra le nouveau président, Nicolas Sarkozy.
-Le prince Albert II de Monaco Wikipedia-logo.svg.png se pose à Souché le 2 octobre 2012 lorsqu'il est venu visiter à La Chapelle-Bâton la célèbre cave de Michel-Jack Chasseuil.

Destin tragique du pilote Jean-Antonin-Fernand Robinet

En août 1908, eut lieu la semaine de l’aviation à Niort-Souché, en présence de Jacques de Lesseps (1883 / 1927), pionnier de l’aviation française et aussi fils de Ferdinand de Lesseps.

Les avions, biplans et monoplans, présentés par leurs pilotes, se nommaient :

- " Demoiselle ",
- " Antoinette ",
- " Cage à poules ",
- " Chauve-souris "...

Le 8ème jour, Jacques de Lesseps survola Niort à 150 m d’altitude et fit un virage autour du clocher de Notre-Dame…

Jean-Antonin-Fernand Robinet participe à cette représentation, il a 18 ans, il deviendra pilote...

(Jean-Antonin-Fernand Robinet est né le 27 mars 1890, son père, Louis Fernand Robinet est boulanger-pâtissier au 37, rue Ricard, avec sa mère Cécile Pauline Roullet, épouse Robinet).

Après cette semaine de l’aviation à Niort, plusieurs mécaniciens Niortais, dont Jean-Antonin-Fernand Robinet, entreprirent alors la construction d’un " aéroplane ".

Jean-Antonin-Fernand Robinet fut le pilote désigné, il s’élança pour quelques bonds dans le ciel à Saint-Liguaire avec ce " coucou bricolé ".

Les amis du pilote avaient préparé pour l’occasion, une pancarte d’encouragement surmontée de plusieurs robinets de barriques et sur laquelle était écrit :

« Robinet le seul qui ne fuit pas ! ».
- Le 2 octobre 1912, Jean-Antonin-Fernand Robinet est mécanicien électricien, il est incorporé au service national.
- Le 2 août 1914, il est détaché au 1er groupe d’aviation comme Caporal aviateur.
- Le 13 juillet 1915, il part en mission spéciale en Russie, à l’école d’aviation de Sébastopol.
- Le 9 juillet 1917, il est abattu au commande de son avion, à l’école d’aviation à Odessa, au cours d’un exercice d’entraînement, en service commandé.

Il était lieutenant-pilote au 5eème Groupe d’aviation.

Gabriel Saunier, Pilote à Air-France

Gabriel Saunier, né le 3 octobre 1911 chez ses grands-parents à la conciergerie du Château de Burbaillon, est devenu une personnalité marquante de l’aviation Française.

Il vécut à Souché, où ses parents passèrent leur retraite, son père était un ancien militaire.

Gabriel Saunier fit une carrière de pilote de ligne à Air France.

En août 1951, lors d’un passage à l’aérodrome de Niort-Souché, il est alors directeur de l’école de perfectionnement d’Air-France.

Sources

  • NR 1965.
  • CO 1951.
  • L'article original a été rédigé à partir des informations recueillies auprès de M. Olivier Dupont, chargé de l'exploitation et du développement de l'aérodrome de Niort-Souché.