Le logiciel MediaWiki a été mis à jour afin d’être plus rapide. Si vous observez des problèmes, veuillez laisser un message sur Le Bistro.
Il a été ajouté l’éditeur visuel pour faciliter l’édition (exemple) et un système de discussions amélioré (exemple).

Brèche (Place de la) : Différence entre versions

De WikiNiort
 
Ligne 23 : Ligne 23 :
 
==La place de la brèche à ses origines==
 
==La place de la brèche à ses origines==
 
Un vaste marécage, c’est ce qu’était la place de la Brèche avant que celle-ci ne soit construite en 1747 pour accueillir les foires à bestiaux de Niort.  
 
Un vaste marécage, c’est ce qu’était la place de la Brèche avant que celle-ci ne soit construite en 1747 pour accueillir les foires à bestiaux de Niort.  
:En 1882, la partie haute de la place est aménagé en un magnifique jardin à l’anglaise (Photo 2) , avec une balustrade, une grille de clôture encadrant deux rangées de marronniers et un escalier monumental qui permettait de délimiter la partie basse et la partie haute de la Brèche.  
+
:En 1780, une [[Pyramide de la Brèche|Pyramide]] y fut érigée en l’honneur du Comte d’Artois.
 +
:En 1882, la partie haute de la place est aménagé en un magnifique jardin à l’anglaise (Photo 2) à l'occasion d'une exposition artistique, industrielle et commerciale.
 +
:La grille qui entoure le jardin fut mise en adjudication en 1890, le grand escalier de la Brèche en 1891 et les balustrades en 1909.
 +
:Une grille de clôture encadrant deux rangées de marronniers et un escalier monumental permettait de délimiter la partie basse et la partie haute de la Brèche.  
 
:La place devient alors un véritable lieu de rendez-vous orné de [[Statues|statues]] (Photo 2) avec une calèche tirée par des chèvres qui faisait le bonheur des enfants.  
 
:La place devient alors un véritable lieu de rendez-vous orné de [[Statues|statues]] (Photo 2) avec une calèche tirée par des chèvres qui faisait le bonheur des enfants.  
 
:[[Antonin Proust]] avait permis l’installation des deux vases de bronze de Louis-Léon Cugnot (1835-1894), qui ornaient l’escalier monumental. (Photo 5).
 
:[[Antonin Proust]] avait permis l’installation des deux vases de bronze de Louis-Léon Cugnot (1835-1894), qui ornaient l’escalier monumental. (Photo 5).

Version actuelle en date du 21 novembre 2020 à 18:37

La place de la Brèche, mars 2014 (Photo 1).
Statues du Haut de la place de la Brèche (Avant transformation…) (Photo 2).
Vue du haut de la place de la Brèche (2018). (Photo 3).

Origine de son nom

Les réparations entreprises après les inondations, vers 1741, prévoient l’ouverture d’une quatrième porte :

- Il y eu donc le percement d’une brèche dans les remparts de la ville.
- Cette porte fut appelée, la porte de la Brèche, le projet mentionnait la commodité de la route venant de Paris et sortant de la Place Saint-Jean.
- Cette porte permettait de déplacer le Champ des Foires Royales, situé intra-muros, place du Vieux-Marché (Aujourd’hui, Place Chanzy).
- Cette porte donnait aussi un accès direct aux Anciennes Halles.

La place de la Brèche fut aménagée entre 1747 et 1771, sur un terrain marécageux ou débouchait la source de Bouillounouse.

Extrait : " Images du Passé Niortais " de Henri Clouzot (1939).

« En 1747, je n'aurais garde de l'oublier, la pluie ne cessa de tomber pendant trois mois, la Sèvre subit une crue comme on n'en avait pas vu de mémoire d'homme. Elle emporta le pont de pierre comme un fétu de paille et le quartier du Port se trouva isolé.
Bien plus, les eaux refluèrent dans le Merdusson (1), déjà grossi du torrent de Bouillounouse. Elles inondèrent l’église des Cordeliers, le Minage et toutes les caves des Halles. Il fallut pour les écouler, leur ouvrir un passage et pratiquer une brèche dans le mur d'enceinte...
La brèche ouverte, on ne se hâta pas de la fermer et l'on s'aperçut que pour se rendre à la Pinandière, aux Roches, au Paradis, au Colombier, à Belle Lune, dans cette proche banlieue où les bourgeois possédaient des borderies, des vignes, des jardins, elle épargnait le long détour de la Porte Saint-Gelais.
Il ne fut plus question de boucher cette brèche et on proposa à l’échevinage d’utiliser le terrain, proche des murs, pour faire un champ de foire...
Trois ans plus tard, la Foire de mai put s'y tenir à l'ébahissement de tous les usagers de la Halle, qui avaient déclaré qu'on ne ferait rien de bon de ce marais croupissant... »
(1) Le Merdusson est en fait un canal qui contrôlait l'écoulement de la rivière Bouillounousse qui prend sa source sur les hauteurs à l'est de la ville.

La place de la brèche à ses origines

Un vaste marécage, c’est ce qu’était la place de la Brèche avant que celle-ci ne soit construite en 1747 pour accueillir les foires à bestiaux de Niort.

En 1780, une Pyramide y fut érigée en l’honneur du Comte d’Artois.
En 1882, la partie haute de la place est aménagé en un magnifique jardin à l’anglaise (Photo 2) à l'occasion d'une exposition artistique, industrielle et commerciale.
La grille qui entoure le jardin fut mise en adjudication en 1890, le grand escalier de la Brèche en 1891 et les balustrades en 1909.
Une grille de clôture encadrant deux rangées de marronniers et un escalier monumental permettait de délimiter la partie basse et la partie haute de la Brèche.
La place devient alors un véritable lieu de rendez-vous orné de statues (Photo 2) avec une calèche tirée par des chèvres qui faisait le bonheur des enfants.
Antonin Proust avait permis l’installation des deux vases de bronze de Louis-Léon Cugnot (1835-1894), qui ornaient l’escalier monumental. (Photo 5).
De nombreux événements y sont célébrés comme la proclamation de la IIe République en 1848 et du second Empire en 1852, la libération en 1944, le cirque qui s’implantait sur la place, les bals en tout genre et à partir de 1923 jusqu’en 1972, la partie basse de la Brèche accueillait la foire-exposition de mai.

De 1972 au projet de réaménagement (2006-2013)

Après que la foire exposition de Niort est déplacée, les voitures s’approprient les lieux avec la création d’un parking en 1974.

La place de la Brèche devenant « un grand rond-point avec un parking au milieu ». Cet immense parking pouvait accueillir 1000 voitures.
Par la suite un projet de réaménagement est adopté dans le cadre des opérations d’aménagement des espaces publics menées « de la Brèche à la Sèvre » proposant la création d’un espace vert et d’un parking souterrain, l’implantation d’un multiplexe cinématographique, de quelques commerces et de l’Office de Tourisme.

Aujourd’hui la Brèche

C’est l’une des plus grandes places de l’ouest de la France. Elle est située au cœur de la ville, à la rencontre de la vieille ville et des quartiers modernes.

Après plusieurs années de travaux, la place est recouverte de 4 hectares de jardins arrosés avec l'eau de pluie récupérée sur place.
Ces jardins abritent une aire de jeux. Un parking pouvant accueillir 530 voitures est caché en sous-sol.
Il y a toujours une distinction entre le haut et le bas avec un escalier de grande envergure. Des manifestations culturelles y sont régulièrement organisées.
La place est aujourd’hui rendue à ses habitants qui l’investissent comme autrefois lors des beaux jours.
Depuis 2018, deux statues modernes ornent le haut de la Place : Dames de la Brèche de Niort.

Sources

  • Mémoires Société Statistique, Sciences Lettres et Arts des Deux-Sèvres (1884).
  • www.lexpress.fr
  • www.vivre-a-niort.com
  • Hebdomadaire Niort ma ville
  • Office de Tourisme Niort-Marais Poitevin
  • wiki-niort
Cliquez sur l’image pour l’agrandir