Le logiciel MediaWiki a été mis à jour afin d’être plus rapide. Si vous observez des problèmes, veuillez laisser un message sur Le Bistro.
Il a été ajouté l’éditeur visuel pour faciliter l’édition (exemple) et un système de discussions amélioré (exemple).

Chaumont (Ancien Hôtel) : Différence entre versions

De WikiNiort
 
Ligne 6 : Ligne 6 :
 
[[Fichier:Hotel Chaumont 1889.jpg|300px|right|thumb|Dessin de l'Hôtel Chaumont par Paul Galteaux ('''1889''').]]
 
[[Fichier:Hotel Chaumont 1889.jpg|300px|right|thumb|Dessin de l'Hôtel Chaumont par Paul Galteaux ('''1889''').]]
 
==Hôtel Chaumont ou Palais Royal==
 
==Hôtel Chaumont ou Palais Royal==
Situé au N°5 de la rue du Pont, l’Hôtel '''Chaumont''' date du XIVème siècle.
+
:Situé au N°5 de la rue du Pont, l’Hôtel '''Chaumont''' date du XIVème siècle.
 
+
:Préalablement il appartenait  à '''Jehan Chardon''' qui le 21 septembre '''1422''' recevait en son « ostel » (hôtel) en compagnie de bourgeois de Niort et du maire, juge de la prévôté de cette ville, Pierre de Benez, en dépôt, une partie des joyaux de la couronne de France que Charles VII voulait faire passer en Écosse.
Préalablement il appartenait  à '''Jehan Chardon''' qui le 21 septembre '''1422''' recevait en son « ostel » (hôtel) en compagnie de bourgeois de Niort et du maire, juge de la prévôté de cette ville, Pierre de Benez, en dépôt, une partie des joyaux de la couronne de France que Charles VII voulait faire passer en Écosse.
+
:Cet hôtel devint Parquet pour rendre la justice vers '''1450''', celui-ci  se trouvait auparavant dans la cour de Candie, rue du Soleil.
 
+
:C’est vers '''1460''' que cet hôtel est acquis par '''Jean de Chaumont'''.
Cet hôtel devint Parquet pour rendre la justice vers '''1450''', celui-ci  se trouvait auparavant dans la cour de Candie, rue du Soleil.
+
:En '''1619''', ce lieu était un auditoire ordinaire pour relever les confessions des prisonniers et une prison royale.  
 
+
:Sur un article de '''1692''' des Registres Paroissiaux de Niort, on constate que les prisonniers ont la possibilité de se marier (Photo).
C’est vers '''1460''' que cet hôtel est acquis par '''Jean de Chaumont'''.
 
 
 
En '''1619''', ce lieu était un auditoire ordinaire pour relever les confessions des prisonniers et une prison royale.  
 
 
 
Sur un article de '''1692''' des Registres Paroissiaux de Niort, on constate que les prisonniers ont la possibilité de se marier (Photo).
 
  
 
[[Fichier:Plan de l'hôtel Chaumont.jpg|300px|right|thumb|L'Hôtel, en rouge, était traversé par le Merdusson.]]
 
[[Fichier:Plan de l'hôtel Chaumont.jpg|300px|right|thumb|L'Hôtel, en rouge, était traversé par le Merdusson.]]
 
 
'''Notes données par le procureur du Roi lors d’une visite du Palais Royal en 1779''' :
 
'''Notes données par le procureur du Roi lors d’une visite du Palais Royal en 1779''' :
 
+
::« ''La Chapelle de la prison se trouve dans l’un des coins de la salle d’entrée du Palais Royal.''
:« ''La Chapelle de la prison se trouve dans l’un des coins de la salle d’entrée du Palais Royal.''
+
::''Cette chapelle se trouve fort resserrée et susceptible de quelques décorations pour la décence et la sainteté du lieu.'' »
 
 
:''Cette chapelle se trouve fort resserrée et susceptible de quelques décorations pour la décence et la sainteté du lieu.'' »
 
  
 
==Transfert et retour des services de la Justice civile et criminelle==
 
==Transfert et retour des services de la Justice civile et criminelle==
En '''1792''', Charles Cochon de l’Apparent qui préside le tribunal criminel installé en ces lieux considère que sa salle est incommode et demande son déplacement vers un autre lieu de Niort.
+
:En '''1792''', Charles Cochon de l’Apparent qui préside le tribunal criminel installé en ces lieux considère que sa salle est incommode et demande son déplacement vers un autre lieu de Niort.
 
+
:En l’an V (1796), les services de la Justice civile et criminelle furent transférés dans le vieil hôpital de la charité.
En l’an V (1796), les services de la Justice civile et criminelle furent transférés dans le vieil hôpital de la charité.
+
:En décembre 1805, un incendie se déclare dans cet  ancien  hôpital de la charité qui contenait aussi les [[Archives des Deux-Sèvres (Historique)|Archives Départementales]].
 
+
:En 1805, la Cour d’Assises revient alors dans le Palais Royal, [[Pont (rue du)|rue du Pont]].
En décembre 1805, un incendie se déclare dans cet  ancien  hôpital de la charité qui contenait aussi les [[Archives des Deux-Sèvres (Historique)|Archives Départementales]].
+
:Ce n’est qu’en '''1833''' que ce que l’on appelait '''le Palais-Royal''', où l’on rendait la justice civile et criminelle, fut transféré au nouveau Palais de Justice.
 
 
En 1805, la Cour d’Assises revient alors dans le Palais Royal, [[Pont (rue du)|rue du Pont]].
 
 
 
Ce n’est qu’en '''1833''' que ce que l’on appelait '''le Palais-Royal''', où l’on rendait la justice civile et criminelle, fut transféré au nouveau Palais de Justice.
 
  
 
==Mme de Maintenon==
 
==Mme de Maintenon==
On peut lire sur la porte de ce bâtiment sur une plaque : " '''''Lieu où naquit Françoise d'Aubigné, Marquise de Maintenon...''' ''" (Voir Photo plaque).
+
:On peut lire sur la porte de ce bâtiment sur une plaque : " '''''Lieu où naquit Françoise d'Aubigné, Marquise de Maintenon...''' ''" (Voir Photo plaque).
 
+
:Si cette hypothèse est probable, il n'est toutefois pas avérée formellement, un autre lieu, rue des Halles, appelé " ''Maison de Candie'' " est souvent retenu.(Voir article : [[Madame de Maintenon]].)
Si cette hypothèse est probable, il n'est toutefois pas avérée formellement, un autre lieu, rue des Halles, appelé " ''Maison de Candie'' " est souvent retenu.(Voir article : [[Madame de Maintenon]].)
 
  
 
==Vestiges en 2015==
 
==Vestiges en 2015==
La restructuration de cet espace a fait disparaître une grande partie du bâtiment, seuls, restent quelques vestiges, faisant apparaître les restes de cette belle architecture du XVème.
+
:La restructuration de cet espace a fait disparaître une grande partie du bâtiment, seuls, restent quelques vestiges, faisant apparaître les restes de cette belle architecture du XVème.
 
+
:On découvre notamment une tour hexagonale avec une très belle porte d’entrée et à l’intérieur un escalier de pierre en colimaçon de belle facture. (Voir photos).
On découvre notamment une tour hexagonale avec une très belle porte d’entrée et à l’intérieur un escalier de pierre en colimaçon de belle facture. (Voir photos).
+
:Au début du XIXème siècle, une 2ème porte permettait l'accès à l'escalier (voir photo).
 
+
:On constate sur le plan ci-contre que l'hôtel était traversé par le Merdusson.
Au début du XIXème siècle, une 2ème porte permettait l'accès à l'escalier (voir photo).
 
 
 
On constate sur le plan ci-contre que l'hôtel était traversé par le Merdusson.
 
  
 
==Sources==
 
==Sources==
*Archives 79.
+
:*Archives 79.
*Archives historiques du Poitou TII.
+
:*Archives historiques du Poitou TII.
*Clouzot. Niort et sa banlieue.
+
:*Clouzot. Niort et sa banlieue.
*Le Vieux Niort par l'Image (2016)
+
:*Le Vieux Niort par l'Image (2016)
*BSSDS 1924.
+
:*BSSDS 1924.
 
<center>'''''Cliquez sur les images pour les agrandir'''''</center>
 
<center>'''''Cliquez sur les images pour les agrandir'''''</center>
 
<center><gallery>
 
<center><gallery>

Version actuelle en date du 10 novembre 2019 à 17:59

Vestiges de la Façade de l'Hôtel Chaumont (2015)
Dessin de l'Hôtel Chaumont par Paul Galteaux (1889).

Hôtel Chaumont ou Palais Royal

Situé au N°5 de la rue du Pont, l’Hôtel Chaumont date du XIVème siècle.
Préalablement il appartenait à Jehan Chardon qui le 21 septembre 1422 recevait en son « ostel » (hôtel) en compagnie de bourgeois de Niort et du maire, juge de la prévôté de cette ville, Pierre de Benez, en dépôt, une partie des joyaux de la couronne de France que Charles VII voulait faire passer en Écosse.
Cet hôtel devint Parquet pour rendre la justice vers 1450, celui-ci se trouvait auparavant dans la cour de Candie, rue du Soleil.
C’est vers 1460 que cet hôtel est acquis par Jean de Chaumont.
En 1619, ce lieu était un auditoire ordinaire pour relever les confessions des prisonniers et une prison royale.
Sur un article de 1692 des Registres Paroissiaux de Niort, on constate que les prisonniers ont la possibilité de se marier (Photo).
L'Hôtel, en rouge, était traversé par le Merdusson.

Notes données par le procureur du Roi lors d’une visite du Palais Royal en 1779 :

« La Chapelle de la prison se trouve dans l’un des coins de la salle d’entrée du Palais Royal.
Cette chapelle se trouve fort resserrée et susceptible de quelques décorations pour la décence et la sainteté du lieu. »

Transfert et retour des services de la Justice civile et criminelle

En 1792, Charles Cochon de l’Apparent qui préside le tribunal criminel installé en ces lieux considère que sa salle est incommode et demande son déplacement vers un autre lieu de Niort.
En l’an V (1796), les services de la Justice civile et criminelle furent transférés dans le vieil hôpital de la charité.
En décembre 1805, un incendie se déclare dans cet ancien hôpital de la charité qui contenait aussi les Archives Départementales.
En 1805, la Cour d’Assises revient alors dans le Palais Royal, rue du Pont.
Ce n’est qu’en 1833 que ce que l’on appelait le Palais-Royal, où l’on rendait la justice civile et criminelle, fut transféré au nouveau Palais de Justice.

Mme de Maintenon

On peut lire sur la porte de ce bâtiment sur une plaque : " Lieu où naquit Françoise d'Aubigné, Marquise de Maintenon... " (Voir Photo plaque).
Si cette hypothèse est probable, il n'est toutefois pas avérée formellement, un autre lieu, rue des Halles, appelé " Maison de Candie " est souvent retenu.(Voir article : Madame de Maintenon.)

Vestiges en 2015

La restructuration de cet espace a fait disparaître une grande partie du bâtiment, seuls, restent quelques vestiges, faisant apparaître les restes de cette belle architecture du XVème.
On découvre notamment une tour hexagonale avec une très belle porte d’entrée et à l’intérieur un escalier de pierre en colimaçon de belle facture. (Voir photos).
Au début du XIXème siècle, une 2ème porte permettait l'accès à l'escalier (voir photo).
On constate sur le plan ci-contre que l'hôtel était traversé par le Merdusson.

Sources

  • Archives 79.
  • Archives historiques du Poitou TII.
  • Clouzot. Niort et sa banlieue.
  • Le Vieux Niort par l'Image (2016)
  • BSSDS 1924.
Cliquez sur les images pour les agrandir