Le logiciel MediaWiki a été mis à jour afin d’être plus rapide. Si vous observez des problèmes, veuillez laisser un message sur Le Bistro.
Il a été ajouté l’éditeur visuel pour faciliter l’édition (exemple) et un système de discussions amélioré (exemple).

Chizon : Différence entre versions

De WikiNiort
 
Ligne 93 : Ligne 93 :
 
*Bulletin SHSDS 1923.
 
*Bulletin SHSDS 1923.
 
*NR du 19 août 2015.
 
*NR du 19 août 2015.
*'''Témoignage de Pierre Naudin le 7 septembre 2015.'''
+
*'''Témoignage émouvant de Pierre Naudin, le 7 septembre 2015.'''
 +
:- Pierre Naudin, Ancien Combattant de la seconde guerre mondiale, décède en juillet 2019, âgé de 95 ans.

Version actuelle en date du 19 juillet 2019 à 17:35

Article en construction

CHIZON Extrait Plan Napoléonien 1810.

Vallée de Chizon

Elle fait partie de la vallée sèche qui passe en bas de la Mirandelle et aboutit à Surimeau au niveau du lavoir.

La Vallée de Chizon est située de chaque coté de la route de Parthenay.

Une partie de vallée de Chizon fut comblée récemment.

Ancienne chapelle de Chizon

Vers 1922 fut trouvée, dans cette vallée de Chizon, une colonne surmontée d’un chapiteau dans le champ « Château-Blain »

(Voir Photo extrait cadastre Napoléonien).

Ce champ appartenait à Jacques Pierrey.

Selon le Conservateur de l’époque, Maurice Béguin, il s’agit de vestiges ayant appartenu à la Chapelle de Chizon.

Cette chapelle était déjà en ruine à la révolution de 1789.

Sur la Photo extrait cadastre Napoléonien, on note la présence de cette chapelle.

Chemin des Pèlerins

Cette chapelle qui semblait isolée, était située près d’un chemin nommé : " Chemin des Pèlerins ".

À partir de la vallée de Chizon part ce Chemin des Pèlerins qui se dirige vers le Château de Coudray-Salbart.

Ce chemin passe à " la Logette ", se dirige vers " le Bouchet ", puis " Château-Gaillard ", " Milan " et traverse la Sèvre sur le pont de Coudray-Salbart.

Ce chemin mentionné au début du XVe siècle menait peut-être vers les Aumôneries situées plus au nord : Germond, Champdeniers...


Raymond KOPP résistant 1914/1944
lieu de l'éxécution et lieu de l'observation.
M. Pierre Naudin à l'endroit de l'ensevelissement des corps des 3 résistants.
Fenêtre permettant l'observation des faits tragiques.

Événements tragiques survenus pendant la seconde guerre mondiale

C’est dans cette vallée de Chizon que les Allemands vers 1940 avaient installé un stand de tir.

Plusieurs résistants y furent exécutés par ces Allemands après un jugement sommaire.

Certaines de ces victimes du nazisme furent enterrées sur place.

-Liste répertoriée des fusillés:

  • Raymond Gendrot fusillé le 28 septembre 1942 (Après dénonciation de Français). Il était propriétaire du garage: "Genève Occasion".
  • Louis Giraud fusillé le 12 décembre 1942 (Après dénonciation de Français).
  • Jean Léon fusillé le 20 mars 1943 (Suite aux découvertes de munitions dans des cabanes au Vanneau).
  • Léon Brun fusillé le 16 avril 1943 (Responsable communiste, venu spécialement dans les Deux-Sèvres).
  • Camille Gratien fusillé le 19 août 1944 (Résistant venu de la Vienne, arrêté le 15 août a Javarzay).
  • Raymond Kopp fusillé le 19 août 1944. (Voir photo)
  • René Goguelat fusillé le 19 août 1944.
  • Charles Lainé fusillé le 19 août 1944.

Témoignage de M. Pierre Naudin sur ces événements

En septembre 2015, Pierre Naudin nous donne ce témoignage :
  • Il était présent en ces lieux à cette époque, fin août début septembre 1944.
« En août 1944, la veille de l'exécution de 3 résistants, « les Fridolins » (les Allemands) se présentent a la ferme de Chizon.
Les Allemands demandent aux occupants des lieux de ne pas sortir de leur maison, le lendemain entre 5 et 7 heures.
Le lendemain matin les véhicules allemands arrivent dans la vallée de Chizon.
Des soldats allemands font alors le guet devant la ferme.
M. Léopold Simonnet, propriétaire en ce temps de la ferme de Chizon, est intrigué par tous ces mouvements.
Il va essayer d’observer le déroulement des macabres opérations.
M. Simonnet, pour ne pas être repéré par l'ennemi, se réfugie dans la partie haute d'un bâtiment.
D'une petite fenêtre (Voir photo), il observe parfaitement les faits tragiques qui se déroulent.
Trois malheureux individus équipés de pelles vont se livrer à une tâche ignoble.
Ils doivent creuser leur propre sépulture en ce lieux de la vallée de Chizon. »

Ces trois résistants se nommaient : Raymond Kopp, René Goguelat, Charles Lainé.

En cette fin d'été 1944, M. Pierre Naudin et 2 autres militaires vont être missionnés pour récupérer les 3 corps ensevelis.
M. Simonnet qui avait pu observer ce qui s'était passé, désigne exactement l'endroit où doit se situer les cadavres.
L'exhumation doit pouvoir identifier les malheureuses victimes.
Un seul des cadavres, marié, possédait une alliance il s'agissait de M. René Coguelat.
Cette alliance était gravée aux initiales des époux Coguelat et la date de leur mariage.
  • Coordonnées GPS de Chizon : Latitude : 46.3557 | Longitude : -0.4375

Dernier hommage : août 2015

Les trois résistants nommés ci-dessus furent arrêtés à Melle, alors qu’ils étaient déguisés en SS, puis torturés.

Une cérémonie a été organisée dans les deux cimetières de Chef-Boutonne, le 19 août 2015, afin de rendre hommage à ces trois résistants.

Sources

  • Par Voies et Chemins. Léo Desaivre (1908).
  • Archives 79.
  • La Résistance en Deux-Sèvres M. Chaumet, JP Pouplain.
  • Bulletin SHSDS 1923.
  • NR du 19 août 2015.
  • Témoignage émouvant de Pierre Naudin, le 7 septembre 2015.
- Pierre Naudin, Ancien Combattant de la seconde guerre mondiale, décède en juillet 2019, âgé de 95 ans.