Le logiciel MediaWiki a été mis à jour afin d’être plus rapide. Si vous observez des problèmes, veuillez laisser un message sur Le Bistro.
Il a été ajouté l’éditeur visuel pour faciliter l’édition (exemple) et un système de discussions amélioré (exemple).

Crues de la Sèvre Niortaise : Différence entre versions

De WikiNiort
 
Ligne 9 : Ligne 9 :
 
==Crues de 1657 et 1747==
 
==Crues de 1657 et 1747==
 
*Sur " ''Histoire de la Ville de Niort'' ", Louis Favre note :
 
*Sur " ''Histoire de la Ville de Niort'' ", Louis Favre note :
::- « '''''Le 12 mars 1667, la Sèvre sortit de son lit, devint un torrent et ses eaux emportèrent les Ponts.'''
+
::- « '''''Le 12 mars 1657, la Sèvre sortit de son lit, devint un torrent et ses eaux emportèrent les Ponts.'''
 
::-''Un Arrêt du Conseil d’État imposa des taxes sur toutes les Élections de la Généralité de Poitiers pour la reconstruction des Ponts de Niort, ruinés par le débordement des eaux… »
 
::-''Un Arrêt du Conseil d’État imposa des taxes sur toutes les Élections de la Généralité de Poitiers pour la reconstruction des Ponts de Niort, ruinés par le débordement des eaux… »
 
*Sur « ''Géographie Communale des Deux Sèvres ''», L. Buffières (fin XIXe) note :  
 
*Sur « ''Géographie Communale des Deux Sèvres ''», L. Buffières (fin XIXe) note :  

Version actuelle en date du 17 mai 2020 à 18:38

Crue de 1906, rue Baugier.
La rue Baugier sous les eaux (1936)
... et le quai de la Regratterie (1936)
Crue de 1982, rue Baugier.
Crue de 1982, rue Baugier (Personnel de la Ville).

Crues de 1657 et 1747

  • Sur " Histoire de la Ville de Niort ", Louis Favre note :
- « Le 12 mars 1657, la Sèvre sortit de son lit, devint un torrent et ses eaux emportèrent les Ponts.
-Un Arrêt du Conseil d’État imposa des taxes sur toutes les Élections de la Généralité de Poitiers pour la reconstruction des Ponts de Niort, ruinés par le débordement des eaux… »
  • Sur « Géographie Communale des Deux Sèvres », L. Buffières (fin XIXe) note :
« Le 21 février 1747, la Sèvre déborde avec une si violente impétuosité, qu'elle entraîne les Ponts... »

Sans doute à la suite de cette inondation qui avait dévastée la ville basse, des réparations sont nécessaires. Elles comprennent :

- La réparation des Vieux Ponts,
- L’ouverture d’une nouvelle porte dans les murs, la porte de la Brèche,
- La construction d’un aqueduc pour l’écoulement de Bouillounouse, le dessèchement des rues...

Crue du 4 janvier 1936

Cette crue de la Sèvre Niortaise fut la plus importante du XXe siècle.

En effet, le niveau de l'eau aux Vieux Ponts atteignit 14,18 mètres.
La décrue ne fut effective qu'à partir du 14 janvier.
Les habitants du bas de l'avenue de Paris furent aussi inondés par le débordement de la source " Bouillounouse ".
Les dégâts sont très importants et l'émotion est grande dans la population.
Le Conseil municipal lança alors une souscription publique qui atteint 70 000F, mise à la disposition du Préfet.

Anecdote :

Le conseil Municipal de Niort ressort alors un vieux projet de 1906 pour " couper la Boucle de Bessac ".
Ce projet consisterait à réaliser un canal entre " Fleuriau " et " Saint-Martin ". (Projet jamais réalisé…).

Crue du 21 décembre 1982

Le mardi 21 décembre 1982 à 4 h du matin la crue aux vieux ponts atteignait 14,15 m.
Soit 3 cm de moins que celle de 1936.
La Sèvre Niortaise n’avait pas atteint un tel niveau de crue depuis 1936.
C’est à 8h, ce mardi 21 décembre 1936 que commença la décrue.
Sur la ville de Niort plus de 300 habitations ont été inondées.
Il y eut plus de 450 interventions des pompiers sur ces trois jours.

La Sèvre transporta plus d’eau en 1982 qu’en 1936.

Cette eau s’est toutefois évacuée plus aisément en 1982.
Entre 1936 et 1982, le cours et les berges de la Sèvre avaient subis des améliorations.

Dany Bussenaud

Malheureusement la crue de décembre 1982 fit une valeureuse victime.

Un caporal des pompiers, Dany Bussenaud en voulant porter secours, tomba d’une embarcation.
Dany Bussenaud était embarqué avec 2 autres sauveteurs dans un canot pneumatique.
Ils allaient secourir une personne dans au Quai de la Regratterie.
Le moteur de ce canot s’arrêta brusquement et l’embarcation fut entraînée par le courant violent.
Le malheureux pompier fut happé par ce courant et disparu sous les flots violents.
-Le Conseil Municipal de Niort du 10 janvier 1983 décrète qu'une Place portera son nom.
La Place du Caporal Dany Bussenaud porte aujourd’hui, à sa mémoire, le nom de ce courageux pompier sauveteur.
Cette Place est située au bout de la rue de la Regratterie et du Quai de la Regratterie, près des Vieux Ponts.

Les différentes crues à Niort au XXe siècle

  • Février 1906 : 13,93 mètres
  • Décembre 1936: 14,18 mètres.
  • Février 1955 : 13,58 mètres.
  • Janvier 1961 : 13,91 mètres.
  • Janvier 1962 : 13,58 mètres.
  • Décembre 1982 : 14,15 mètres.
  • Avril 1983 : 13,52 mètres.
  • Décembre 1992 : 13,17 mètres.
  • Janvier 1994 : 13,55 mètres.
  • Janvier 1995 : 13,60 mètres.

Sources

  • Courrier de l’Ouest 1982.
  • Plan de Prévention du risque inondation de la ville de Niort.
  • Ci-dessous deux clichés (1936) pris en centre ville par M. Prosper Garnier.
  • André Texier : " Niort entre les deux Guerres ".