Le logiciel MediaWiki a été mis à jour afin d’être plus rapide. Si vous observez des problèmes, veuillez laisser un message sur Le Bistro.
Il a été ajouté l’éditeur visuel pour faciliter l’édition (exemple) et un système de discussions amélioré (exemple).

Donjon de Niort

De WikiNiort
Révision de 2 novembre 2018 à 09:37 par WikiSysop (discussion | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Le donjon côté ville (cliché P.Guillemoteau)
Le donjon côté Sèvre (cliché P.Guillemoteau)
Au premier plan le buste du ministre Ricard, avec deux Renommées en marbre blanc.
Tableau Anonyme 1813 Musée Bernard d'Agesci.
Extrait plan Gaston Girault.

Histoire

Les invasions normandes du IXe siècle obligèrent les habitants de la boucle de Bessac à chercher refuge sur la berge opposée.

Il construisirent d’abord un château-fort le « Niortensis Castri ». En 1104, ce château fut détruit par un incendie.

Le 19 avril 1134, Guillaume IX, père d’Aliénor d’Aquitaine, comte du Poitou, signe dans la cour du château, une charte en faveur de l’abbaye de Fontevrault.

Aliénor d'Aquitaine épousa Henri II Plantagenêt en 1154.

C'est Henri II Plantagenêt, roi d'Angleterre et mari d'Alienor d'Aquitaine, qui lance sa construction vers 1180.

Ce sont ses fils, Richard Cœur de Lion et Jean sans Terre, qui en voient l'achèvement et confirme une Charte à Niort.

Il fit élever au même moment une défense "avancée" sur la Sèvre : le Fort-Foucault.

Aujourd’hui seul, le donjon est resté intact, devenant ainsi, un témoin de l’architecture militaire du XIIe siècle.

C’est Catherine de Médicis, de passage à Niort en 1587 fit ouvrir une porte plus accessible.

Avant cet aménagement, seule une porte de fer sur la Sèvre permettait l’entée monumentale du Donjon.

Au XVe siècle, le Donjon subit quelques modifications, architecturales.

Le Donjon appelé aussi Château, fut le témoin de nombreuses exactions...

On peut lire dans un journal :

  • « Le 23 avril 1633, y eut tumulte à Nyort et se tua du monde de la ville par gens qui se retirèrent au Château et les jours suivants. »

En 1748, le parement extérieur de la tour nord se détacha.

Les travaux entrepris ne furent pas à la hauteur et le 14 septembre 1748, la Tour Nord s’écroula.

La démolition totale du Donjon fut envisagée, seule, sa reconversion en prison le sauva de la démolition.

La Tour Nord fut reconstruite après 1749, grâce à l’ingénieur Artus, mais avec une hauteur plus faible.

Le 14 mai 1791, la ville achète le château puis il devint l’année suivante la propriété du département.

La ville n’aura pas à solder son acquisition de Château.

Le décret impérial du 7 août 1808, rendu à Niort, donne le Château à la ville sous la condition de laisser le Donjon au département pour servir de prison.

Une partie de l’esplanade du Donjon fut transformée en Ancien jardin botanique (Voir photo du projet).

En 1817, une ordonnance royale demande à la ville de concevoir un vaste plan d’urbanisme.

Cet aménagement bouleverse l’intérieur de l’enceinte du Donjon.

La Préfecture des Deux-Sèvres fut inaugurée en 1832.

Tour à tour, Anglais puis Français, au gré de la situation de la ville, le Donjon a longtemps été une place forte.

En 1853, les détenus quittent le Donjon, pour occuper la nouvelle Prison de Niort.

Après la Révolution, le voici transformé en prison puis, à partir de 1896, en musée ethnographique.

Prisonniers anglais de 1779 à 1780

Pendant la Guerre franco/anglaise (1778-1783) des prisonniers anglais séjournent dans la prison de Niort :

- En septembre 1779, 3 prisonniers anglais s’évadent, un batelier du port, un certain Boutet, courageusement, les reconduit au château, prison du Donjon.
- Le 28 janvier 1780, les 266 prisonniers anglais, détenus depuis 15 mois, dans la prison du Donjon furent libérés, via la Rochelle pour le retour en Angleterre.
Ces prisonniers anglais, reconnaissants du traitement subi dans la prison niortaise, ne manquèrent pas de remercier leur geôliers.
Avant de quitter Niort, ils offrent au maire Mathieu Rouget de Gourcez, un présent confectionné par l'un d'entre eux : " Un vaisseau-corsaire de 30 pouces ".
(Voir photos : extraits presse ci-dessous : 1779 et 1780).

Architecture

Le donjon possède un double visage :

  • Un front défensif côté ville qui représentait l'autorité royale.

Ce visage austère et militaire permettait aussi de se défendre des rébellions au sein même de la ville.

  • Une façade ouverte côté Sèvre dont les ouvertures ont été réalisées après la période du moyen-âge.

Elles permettaient de pouvoir apprécier la verdure autour de la Sèvre depuis la résidence du capitaine.

Le Donjon était inclus dans les Fortifications de la Ville de Niort.

La Place du Donjon hier

En 1880, fut érigé le buste du ministre Ricard, mort en 1876, avec deux Renommées en marbre blanc, réalisées par le sculpteur Jean-Baptiste Baujault de La Crèche.

La place devant le Donjon fut très animée au début du XXe siècle avec son grand magasin au premier plan :

  • Magasin de Nouveautés "Au Bonheur du Peuple" comme le montre cette carte postale.

En 1923, l'hôtel et les grands magasins qui cachaient le Donjon furent déconstruits. Le monument apparaît alors dans toute sa splendeur.

En 1966, Mme Jeanne Bily-Brossard est Conservateur des Musées de Niort, le Donjon est le sujet d’un reportage vidéo, visible au lien ci-contre : INA [1]

Le Donjon aujourd'hui

C'est le premier monument historique classé à Niort. Ce fut en 1840.

L'inauguration du Musée du Donjon rénové eut lieu le 14 octobre 1967.

Cette inauguration s'est faite en présence de M. Mignon, préfet des Deux-Sèvres et Emile Bèche, maire de Niort.

C'est aujourd'hui un musée labellisé Musée de France en 2003.

Sources

  • Le Château de Niort, Léo Desaivre.
  • Mme Bily-Brossard.
  • " Affiches du Poitou " 1779 et 1780.
Cliquez sur les images pour les agrandir