Le logiciel MediaWiki a été mis à jour afin d’être plus rapide. Si vous observez des problèmes, veuillez laisser un message sur Le Bistro.
Il a été ajouté l’éditeur visuel pour faciliter l’édition (exemple) et un système de discussions amélioré (exemple).

Friche SEITA, l'histoire du lieu : Différence entre versions

De WikiNiort
 
Ligne 2 : Ligne 2 :
 
[[Catégorie:Goise Champommier Champclairot]]
 
[[Catégorie:Goise Champommier Champclairot]]
 
[[Catégorie:Economie]]
 
[[Catégorie:Economie]]
[[Fichier:Tudor 1942.jpg|200px|right|thumb|Ordre de Mission, Usine " TUDOR ". ('''1942''')]]
+
[[Catégorie:Histoire]]
 +
[[Fichier:Tudor 1942.jpg|200px|right|thumb|Ordre de Mission, Usine "TUDOR". ('''1942''')]]
 
[[Fichier:1959 Arrivée du tabac.jpg|200px|right|thumb|Arrivée du tabac à Bouillounouse. ('''1959''')]]
 
[[Fichier:1959 Arrivée du tabac.jpg|200px|right|thumb|Arrivée du tabac à Bouillounouse. ('''1959''')]]
  

Version actuelle en date du 13 juillet 2019 à 10:08

Ordre de Mission, Usine "TUDOR". (1942)
Arrivée du tabac à Bouillounouse. (1959)

Témoignage de Pierre Naudin

À l'emplacement de la S.E.I.T.A Wikipedia-logo.svg.png en 1938, existait l'usine Mescle qui fabriquait du contreplaqué et des crosses de fusils :

« Cette usine employait 150 ouvriers qui travaillaient en 3 x 8, sauf le samedi et le dimanche.
L'été par temps chaud, la direction distribuait des boissons.
L'approvisionnement en billes de bois d'Oukoumé venant d'Afrique via la Rochelle était assuré par la gare.
La gare de marchandise était située un peu plus haut vers les cimetières et qui s'appelait Bouillounouse.
Les dirigeants Monsieur et Madame Victor Mescle avaient deux enfants, Robert et Christian. » 

L'usine fut détruite par un incendie en décembre 1938 (Voir photo presse).

L'emplacement fut repris par les batteries Tudor qui fabriquaient des accus pour les sous-marins allemands.

Témoignage de Michèle sur l'usine TUDOR

« Mon père, Charles Colpaert a été muté a Niort du 21 juin 1941 au 1er mai 1946, mes parents sont arrivés à Niort en 1941.
Mon père devait démarrer l’Usine Tudor qui fabriquait des Batteries pour la seconde guerre mondiale.
Mon père, Charles Colpaert était chef d’équipe, notre séjour à Niort ne dura que quelques années, nous sommes retournés dans le Nord vers 1946. » 

L'entreprise Tudor avait en 1940, trois usines de fabrication :

- à Lille (Nord),
- à Nanterre (Seine),
- à Niort (Deux-Sèvres) (Voir Photos).

L'usine de Niort a été détruite pendant la guerre par un incendie.

Sources

  • Témoignage recueilli auprès de Monsieur Pierre Naudin (Voir article : Chizon), habitant Souché depuis 1934.
  • Monsieur Pierre Naudin fut ouvrier dans cette usine de mai 1938 jusqu'à sa destruction par un incendie.
  • Nous remercions Michèle pour son témoignage sur l'ancienne usine " Tudor " et pour les précieux documents qu'elle nous a confiés.
  • Courrier de l'Ouest 1959.
  • Presse 1938.
Cliquez sur l’image pour l’agrandir