Le logiciel MediaWiki a été mis à jour afin d’être plus rapide. Si vous observez des problèmes, veuillez laisser un message sur Le Bistro.
Il a été ajouté l’éditeur visuel pour faciliter l’édition (exemple) et un système de discussions amélioré (exemple).

Fusion Niort-Sainte-Pezenne : Différence entre versions

De WikiNiort
 
Ligne 63 : Ligne 63 :
  
 
==« Brèves fiançailles »==
 
==« Brèves fiançailles »==
*Le 27 mars 1965, le nouveau conseil municipal de Sainte-Pezenne demande à l’unanimité le rattachement à Niort.
+
:*Le 27 mars 1965, le nouveau conseil municipal de Sainte-Pezenne demande à l’unanimité le rattachement à Niort.
*Le 5 avril, à l’issue d’une réunion extraordinaire, le conseil municipal de Niort agrée cette demande.
+
:*Le 5 avril, à l’issue d’une réunion extraordinaire, le conseil municipal de Niort agrée cette demande.
*Le 16 avril, la fusion Niort-Sainte-Pezenne devient officielle.
+
:*Le 16 avril, la fusion Niort-Sainte-Pezenne devient officielle.
*Le 21 avril, la nouvelle municipalité niortaise prend ses fonctions.
+
:*Le 21 avril, la nouvelle municipalité niortaise prend ses fonctions.
*Le 25 avril, M. Jean Gaisné, signe le livre d’Or en présence de M. Émile Bèche et du Préfet.
+
:*Le 25 avril, M. Jean Gaisné, signe le livre d’Or en présence de M. Émile Bèche et du Préfet.
  
 
==Les témoignages==
 
==Les témoignages==
Ligne 78 : Ligne 78 :
 
En 1965, M. Léonce Bourdin, cultivateur à Surimeau témoigne :  
 
En 1965, M. Léonce Bourdin, cultivateur à Surimeau témoigne :  
  
« ''Tout cela est à mon sens, et une bonne partie du monde pexinois pense comme moi,  prématuré.''  
+
:« ''Tout cela est à mon sens, et une bonne partie du monde pexinois pense comme moi,  prématuré.''  
 
+
:''La fusion était inéluctable dans un avenir que certain voulaient proche.''
''La fusion était inéluctable dans un avenir que certain voulaient proche.''
+
:''Il aurait néanmoins fallu prendre des formes.''
 
+
:''Il fallait poser des conditions et surtout ne pas balayer d’un seul coup d’un seul, trente ans de saine gestion ».''
''Il aurait néanmoins fallu prendre des formes.''
 
 
 
''Il fallait poser des conditions et surtout ne pas balayer d’un seul coup d’un seul, trente ans de saine gestion ».''
 
  
 
==Anecdote==
 
==Anecdote==
Ligne 95 : Ligne 92 :
 
Il souhaite consacrer ses efforts sur la remise en état des voies principales.
 
Il souhaite consacrer ses efforts sur la remise en état des voies principales.
  
À ce refus avéré, les Pexinois pétitionnaires font une suggestion à M. Henri Lambert:
+
À ce refus avéré, les Pexinois pétitionnaires font une suggestion à M. Henri Lambert :
  
«''La solution la plus simple serait de rattacher la commune de Sainte-Pezenne à la ville de Niort.''»
+
:« ''La solution la plus simple serait de rattacher la commune de Sainte-Pezenne à la ville de Niort.'' »
  
 
La fusion sera faite en 1965, soit 9 années plus tard...
 
La fusion sera faite en 1965, soit 9 années plus tard...

Version actuelle en date du 21 mai 2019 à 10:04

Livre d'Or. Fusion Niort-Sainte-Pezenne
Caricature de la fusion: E. Bèche maire de Niort et J. Gaisné maire de Sainte-Pezenne
Léonce Bourdin nous apporte son témoignage.
Ancienne Mairie de Sainte-Pezenne.

Raisons de la Fusion Niort-Sainte-Pezenne.

En 1965, M. Henri Lambert est Maire de Sainte-Pezenne depuis 1931.

M. Émile Bèche, Maire de Niort, souhaite à l’instar de la commune de Souché, la fusion.

Le développement de la ville de Niort à l’époque des trente glorieuses, ne peut se faire sans extension.

Nous sommes à l’époque de l’exode des campagnes vers les villes, ce dont profite la ville de Niort.

Sainte-Pezenne doit alors prendre en charges la rénovation des chemins, la distribution en eau potable etc...

Ces infra-structures: sont autant de travaux que cette commune a de la peine à assumer seule.

Les charges qui incombent à Sainte-Pezenne sont élevées et risquent d’entraîner l’inflation des impôts locaux .

Henri Lambert organise une réunion publique et contradictoire le 13 mars 1965.

Sont présents: M. Emile Bèche, Maire de Niort, M. Camille Richard, adjoint délégué du quartier de Souché.

Jean Gaisné, ami du maire de Niort, aussi présent à cette réunion, va mener la liste « fusionniste ».

Cette liste entre en opposition avec celle M. Henri Lambert actuel maire, pas favorable à la fusion.

À cette réunion, M. Émile Bèche fait des propositions de prise en charge immédiate.

La ville de Niort, en cas de fusion, prendra en charge des dépense engagées et à venir de Sainte-Pezenne.

Voir article : Histoire d’eau à Sainte-Pezenne avant 1965.

Il est soutenu par M. C. Richard ultime maire de Souché qui ne voit que des avantages, selon sa propre expérience.

Ainsi, les habitants de Sainte-Pezenne vont faire un choix très intéressé qui sans doute aurait été inéluctable.

Élections du 14 mars 1965, suivies le 20 mars par les élections du maire et des Adjoints.

Liste des élus :

  • M. Jean Gaisné, 840 voix. Élu maire de Sainte-Pezenne puis Adjoint au Maire de Niort.
  • M. R. Vincendeau, 809 voix
  • M. Adrien GIRAUD, 809 voix. Élu 1er adjoint de Sainte-Pezenne et conseiller à Niort.
  • M. J. Blarse, 807 voix.
  • M. C. Gaudin, 807 voix.
  • M. E. Ingrand, 805 voix.
  • M. G Chrétien, 786 voix.
  • M. G. Bareau, 776 voix.
  • M. J. Prunier, 773 voix.
  • M. O. Rouquier, 772voix.
  • M. P. Boinot, 769 voix.
  • M. H. Brétaudeau, 766 voix.
  • M. H. Pied, 757 voix.
  • M. C. Chauvin, 752 voix.
  • M. B. Tirebois, 745 voix.
  • M. G. Pétreau, 741 voix.
  • M. Saboureau, 735 voix.
  • M. R. Beaumont, 705 voix.
  • M. Bouillon, 705 voix.
  • M. B. Belgy, 690 voix.

« Brèves fiançailles »

  • Le 27 mars 1965, le nouveau conseil municipal de Sainte-Pezenne demande à l’unanimité le rattachement à Niort.
  • Le 5 avril, à l’issue d’une réunion extraordinaire, le conseil municipal de Niort agrée cette demande.
  • Le 16 avril, la fusion Niort-Sainte-Pezenne devient officielle.
  • Le 21 avril, la nouvelle municipalité niortaise prend ses fonctions.
  • Le 25 avril, M. Jean Gaisné, signe le livre d’Or en présence de M. Émile Bèche et du Préfet.

Les témoignages

Quelques témoignages de l’époque restent partagés sur le bienfait de cette fusion à l’image de leur ancien maire.

M. Henri Lambert garde de ces élections une profonde amertume et le sentiment de déloyauté.

Mais c’est certainement la résignation et l’espoir d’un avenir meilleur qui l’emporte.

En 1965, M. Léonce Bourdin, cultivateur à Surimeau témoigne :

« Tout cela est à mon sens, et une bonne partie du monde pexinois pense comme moi, prématuré.
La fusion était inéluctable dans un avenir que certain voulaient proche.
Il aurait néanmoins fallu prendre des formes.
Il fallait poser des conditions et surtout ne pas balayer d’un seul coup d’un seul, trente ans de saine gestion ».

Anecdote

En 1956, une pétition arrive sur le bureau du Maire M. Henri Lambert.

Les habitants du « Chemin de Halage » demande la réfection de leur voie en mauvais état.

Le maire refuse et évoque les ressources modestes de sa commune.

Il souhaite consacrer ses efforts sur la remise en état des voies principales.

À ce refus avéré, les Pexinois pétitionnaires font une suggestion à M. Henri Lambert :

« La solution la plus simple serait de rattacher la commune de Sainte-Pezenne à la ville de Niort. »

La fusion sera faite en 1965, soit 9 années plus tard...

Mairie Annexe de Sainte-Pezenne

Dans la première partie du XXe siècle, cette maison bourgeoise, son parc et son jardin, appartenait à M. A. Vézien.

Cette maison fut occupée par les Allemands pendant la guerre 39 / 45.

La Municipalité de Sainte-Pezenne acheta cette propriété en 1948 pour 1 million de francs, cette maison devient :

-Une nouvelle Mairie,
-Une nouvelle poste,
-Les écoles, construites dans le parc.

Sources

Cliquez sur les images pour les agrandir