Le logiciel MediaWiki a été mis à jour afin d’être plus rapide. Si vous observez des problèmes, veuillez laisser un message sur Le Bistro.
Il a été ajouté l’éditeur visuel pour faciliter l’édition (exemple) et un système de discussions amélioré (exemple).

Lycée Fontanes (Historique) : Différence entre versions

De WikiNiort
 
Ligne 156 : Ligne 156 :
 
:*[[Pharmacie Chatelain|Roger Chatelain]],  
 
:*[[Pharmacie Chatelain|Roger Chatelain]],  
 
:*[[René Chenilleau]],
 
:*[[René Chenilleau]],
:*[[Cimetière familial à Sainte-Pezenne|Jean Marie Édouard Stéphan]] (Astronome).
+
:*[[Cimetière familial à Sainte-Pezenne|Jean Marie Édouard Stéphan]] (Astronome),
 +
:*[[LARGEAU Emmanuel (le Général) - Son père et ses frères|Emmanuel Largeau]] (Général de Brigade),
 
:*...
 
:*...
  

Version actuelle en date du 9 avril 2019 à 18:37

Plan général du Lycée Fontanes 1924.
Tableau de Pauline Goujon (Le Préfet Dupin 1840).
Extrait : " Mémorial de l'Ouest " (1840).
Entrée Lycée Fontanes (1914).
Photo classe (1963).
Chapelle Fontanes (2018).
Pièce de théâtre de 1936.

Écoles Centrales, lycées et écoles secondaires (1794/1861)

Les Écoles Centrales sont créées par décrets des 27 décembre 1794 (7 nivose an III) et 25 octobre 1795 (3 brumaire an IV).

L’École Centrale de Niort fut ouverte le 31 octobre 1796, dans les locaux de l’ancien Oratoire.

Le décret consulaire du 1er mai 1802, supprime les Écoles Centrales et les remplace par des Lycées et Écoles Secondaires.

Le 14 octobre 1803, le Maire de Niort, Antoine Brisson, et le Préfet Claude Étienne Dupin demandent l’ouverture d’un Lycée Impérial.

La ville de Niort prend en charge son école secondaire par décision ministérielle du 23 novembre 1803.

Le décret, du 17 mars 1808, transforme l’école secondaire en Collège Communal.

En 1777, le Maire et les Échevins de Niort proposèrent de faire construire en haut de la Brèche un établissement pour recevoir un Collège.

Ce projet qui fut exécuté près d’un siècle plus tard, avait l’avantage d’être éloigné de l’Hospice et placé dans une situation salubre et aérée…

De 1815 à 1830, le Collège de Niort est concurrencé par les pensions religieuses.

Grâce aux améliorations apportées à son enseignement le Collège reconquit son ancienne prospérité.

En 1937, une école primaire supérieure est annexée au Collège.

En février 1840, le choix pour l’emplacement du nouveau Lycée s’appuie sur 3 options de lieux possibles. (Voir photo)

Le 2 mai 1840, le Conseil Municipal de Niort, présidé par Jacques-Pierre Pougnet, Maire, décide que la construction du Collège Municipal aura lieu en haut de la Brèche.

En 1841, Pauline Goujon : (1) peint une toile représentant Claude-François-Etienne Dupin, premier Préfet des Deux-Sèvres.

Un document, « Plan du nouveau Collège », est posé à la gauche du préfet (Voir photo).

Cette toile est visible au Musée Bernard d’Agesci.

Un décret impérial du 24 mars 1858, remplace le Collège municipal en Lycée impérial.

Le Lycée fut construit sur les plans de l’architecte Auguste Thénadey.

Une Chapelle attenante avec un clocher rectangulaire (Voir photo) est incluse dans la construction comme dans l'ancien Oratoire.

Les travaux furent adjugés le 14 février 1859 à Croizeau et Thoreau de Poitiers pour le prix de 596000F.

Lycée puis Collège Fontanes (1861/1975)

Le Lycée impérial de garçons de Niort reçoit le nom de Lycée Fontanes (2) par décret le 5 août 1861.
Le Lycée est prévu pour accueillir 330 élèves.
Les cours débutent en octobre 1861, avec 235 élèves dont 145 pensionnaires.
En 1911, les effectifs sont de 279 élèves dont 86 pensionnaires,
En décembre 1927, un incendie ravage une partie des bâtiments, les travaux de réhabilitations vont durer 2 ans.
En 1962, les effectifs atteignent 912 élèves dont 187 pensionnaires.
En 1975, le Lycée de garçons de Fontanes devient un le Collège mixte Fontanes.
Le Lycée de filles : Jean Macé, devient un Lycée mixte.

Différents proviseurs du Lycée Fontanes (1861/1975)

Différents proviseurs du Lycée Fontanes
Date Nom et prénom (s) Date Nom et prénom (s) Date Nom et prénom (s) Date Nom et prénom (s)
1861 Dufour 1864 Girard 1865 Speckert 1871 Gillet
1874 Lemoigne 1878 Nomy 1880 Fourteau 1882 Plançon
1886 Colomb 1890 Gambiez 1895 Bouteiller 1896 Forges
1904 Mounier 1906 Robert 1917 Fouvé 1920 Fauché Maurice
1924 Pollack René 1936 Gaston Georges puis Gaudin Augustin (1) Boulan Vacher
1962 Fabre Fernand Frindel Jacques (Censeur, faisant fonction) 1965 M’Hamsadji Nourdine 1974 Guay Charles
(1) M. Gaudin a dû s'enfuir de Niort pour échapper à la Gestapo.

Association Amicale des anciens élèves du Lycée Fontanes et Collège de Niort

Cette association fut reconnue d’utilité publique par un Décret du 6 juin 1887.

Le 5 décembre 1911, le Lycée Fontanes célèbre son cinquantenaire, Jules Barrelle est alors président de l’Association.

Dans son discours, Jules Barrelle déplore l’absence lors de cette cérémonie de Théodore Steeg qui fut Ministre de l’Instruction Publique et des Beaux-Arts de 1911 à 1912.

En 1895 / 1896, le Ministre Théodore Steeg fut professeur au Lycée Fontanes.

En 1936, l’Association Amicale a pour but :

- Entretenir des relations d’amitié qui se sont formées au collège et au Lycée.
- Venir en aide aux anciens élèves malheureux, à leurs veuves et à leurs enfants.
- Entretenir des bourses ou des fractions de bourses, soit temporairement, soit à perpétuité.
- Fonder des prix annuels et autres encouragements en se confrontant aux lois et règlements.

En 1936, son président est le Général Ferdinand Collon, elle recense 300 membres.

Anciens élèves connus

Il est difficile d’établir une liste des anciens élèves ayant atteint une certaine notoriété.

Leur nombre est considérable, en voici quelques uns, ayant eu une reconnaissance pour la ville de Niort :

Notes

(1) Pauline Goujon : peintre portraitiste, elle habitait au 72, rue Saint-Gelais à Niort (XIXe siècle).
(2) Jean-Pierre-Louis Fontanes est né à Niort le 6 mars 1757, fut élève du Collège des Oratoriens de Niort.
Il habitat avec ses parents à l’angle de la rue St Jean avec la rue du Musée.
Il fut : Membre de l’institut, professeur, poète et journaliste, homme politique...
Il fut comblé d’honneur par Napoléon, il le nomma Sénateur et Grand Maître de l’Université.
La Restauration le créa Pair de France...

Sources

  • Archives 79.
  • Presse 1911.
  • NR 1965.
  • Annuaires 1936.
  • Association des anciens élèves de Fontanes. Lien : [1]
  • Comité du cinquantenaire de la mort de Gaston Chérau (1987).
  • Voici le site du Collège Fontanes
  • JMD
Cliquez sur l’image pour l’agrandir