Le logiciel MediaWiki a été mis à jour afin d’être plus rapide. Si vous observez des problèmes, veuillez laisser un message sur Le Bistro.
Il a été ajouté l’éditeur visuel pour faciliter l’édition (exemple) et un système de discussions amélioré (exemple).

Moulin de Bégrolle : Différence entre versions

De WikiNiort
 
Ligne 31 : Ligne 31 :
 
Ce moulin eut donc bien deux fonctions : moulin à farine et moulin à foulons pour draps.
 
Ce moulin eut donc bien deux fonctions : moulin à farine et moulin à foulons pour draps.
  
L'eau de la Sèvre Niortaise était acheminée vers le moulin, via un barrage de retenue en pierre sèches.
+
L'eau de la [[Sèvre Niortaise (le fleuve)|Sèvre Niortaise]] était acheminée vers le moulin, via un barrage de retenue en pierre sèches.
  
 
Le barrage, appelé " chaussée ", est en forme d'écharpe de plusieurs centaines de mètres.
 
Le barrage, appelé " chaussée ", est en forme d'écharpe de plusieurs centaines de mètres.

Version actuelle en date du 1 septembre 2019 à 09:37

Moulin de Bégrolle peint par Maurice Pierrey (fin XIXe). Tableau visible au Musée Bernard d'Agesci.
Moulin, vue de la rue de Bel Air.

Histoire du moulin

La date la plus ancienne mentionnant la présence de ce moulin est 1260 « Molendinum de Begrole » (Clouzot).

En 1675, Isaac Guillet est meunier à draps de Besgrolle.

En 1740, le moulin de Bégrolle, a trois roues, dont deux à bled (blé) et une à draps.

Il appartient en 1740 à Mr de la Bigotterie et est affermé 500 livres.

En 1786, Louis Hurteau est né au Moulin de Bégrolle.

Ses Parents, François Hurteau et son épouse Françoise Favreau sont meuniers et résident au Moulin de Bégrolle.

Ses grands-parents, les Hurteau sont meuniers au Moulin d’Âne et les Favreau sont meuniers au Moulin de Murzay.

Le 8 mai 1792, Jean Hurteau est né au moulin de Bégrolle, il est fils de François Hurteau et Françoise Favreau

En 1831, est né Pierre Charles Hurteau au Moulin de Bégrolle, il est le fils de Jean Hurteau et de Marie Jeanne Jamois, son épouse.

Sur le recensement de 1876 on note à Bégrolle les noms suivants : Pierre Charles Hurteau, meunier et Joseph Christophore, foulonnier.

En 1908, il est utilisé par la famille Christin, mégissier.

Utilisation du moulin

Ce moulin eut donc bien deux fonctions : moulin à farine et moulin à foulons pour draps.

L'eau de la Sèvre Niortaise était acheminée vers le moulin, via un barrage de retenue en pierre sèches.

Le barrage, appelé " chaussée ", est en forme d'écharpe de plusieurs centaines de mètres.

Ce moulin était composé de trois roues, deux à blé et une à drap.

Une roue à blé et sa meule fonctionnait encore en 1955.

M. Henri Monneau l’utilisait pour ses besoins personnels.

La farine produite permettait de nourrir ses animaux.

Aujourd’hui en 2019 ce moulin, visible de la Rue de Bel Air, est à nouveau habité.

Localisation GPS : Latitude : 46.348677 | Longitude : -0.463542

Carrières

Au XIXe siècle et sans doute avant, on extrayait, dans de petites carrières situées à proximité de ce moulin, une "pierre rousse" du "liasien".

Cette pierre était reconnue pour son inaltérabilité et d'une résistance considérable à l'écrasement...

Sources

  • Niort et sa banlieue (H. Clouzot et A. Farault).
  • Archives des Deux-Sèvres (Recensement, état civil).
  • Musée Bernard d'Agesci
  • JMD
Cliquez sur les images pour les agrandir