Le logiciel MediaWiki a été mis à jour afin d’être plus rapide. Si vous observez des problèmes, veuillez laisser un message sur Le Bistro.
Il a été ajouté l’éditeur visuel pour faciliter l’édition (exemple) et un système de discussions amélioré (exemple).

Philatélie Niortaise

De WikiNiort
Révision de 5 mars 2020 à 13:03 par Jeanmichel.dallet (discussion | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Vers 1770 lettre destinée à M. Bion (1), curé de Notre Dame.
1896, Lettre avec timbre et cachet d'origine avec date.
Timbre émis le 1er juillet 2019, à l'occasion du troisième anniversaire de la mort de Madame de Maintenon.

Les timbres postaux au XIXe siècle

Le 1er janvier 1849, la IIème République Française décide, lors d'une grande réforme postale, l'application du timbre Poste.
Avant cette réforme, le port d'une lettre était le plus souvent payé par le destinataire, la poste de départ était indiquée par un cachet (Ex : MAUZÉ, photo 1)
Sur la photo 1, la lettre était destinée à Monsieur Bion (1), elle date des environs de 1770, le port de 4 sols était inscrit sur l'enveloppe.
À la mise en application du timbre, Le tarif qui jusqu'alors dépendait de la distance à parcourir, fut unifié pour l'ensemble du pays et fixé à 20 C, jusqu'à 7,5 g.
Le premier timbre poste édité fut de couleur noire et à l'effigie de Cérès, déesse des moissons.
Ce premier timbre fut oblitéré par une grille faite de losanges.
Le cachet indiquant la date était posée à coté du timbre.
En janvier 1851, le prince Louis-Napoléon Bonaparte ordonne que son effigie remplace celle de Cérès.
Après son coup d'état du 2 décembre 1851, Louis-Napoléon devient Empereur.
Le mot " Présidence " inscrit sur les timbres doit être remplacé par " Empire "
À partir du 1er janvier 1852, la grille est remplacée par un Numéro correspondant au bureau de poste, Niort a le N° 2773 en 1852, puis 2660 en 1862.
À partir de 1962, les timbres sont dentelés, auparavant, il fallait les découper à l'aide de ciseaux.
En 1867, l'effigie de Napoléon III se pare des Lauriers de César. (Voir photo 2 (1896) destinée à M. Louis Alfred Onésime Lamarre, Notaire à Niort.)
En 1876, une nouvelle effigie plus consensuelle apparaît, elle représente une allégorie : " Le Commerce et la Paix s'unissant et régnant sur le monde "...
Cette effigie est l’œuvre de Jules Auguste Sage, on la retrouvera dans de multiples couleurs...
(1) Cette lettre fut probablement écrite à l’attention de Messire Jean de Dieu René Bion (2) curé de Notre dame de Niort qui décéda le 7 mai 1774.
En 1771, le curé Bion avait donné " sa bibliothèque nombreuse et bien choisie " à la ville de Niort qui créa alors sa première bibliothèque publique au Pilori.
On sait que le curé Bion écrivait de nombreuses lettres..
(2) Les Bion tous marchands, notaires, étaient riches, il formaient au XVIIIe siècle une famille nombreuse établit dans le faubourg du Port.
Le quartier du Port de Niort était, à cette époque, un centre principal pour l'activité de Niort, grâce à la navigation sur la Sèvre.
  • Par une lettre envoyée sur le premier numéro des Affiches du Poitou en 1773, le curé Bion veut donner une image très avantageuse de sa ville de Niort au sein du Poitou :
« ...La ville de Nyort mérite d’y trouver sa place. Vous connoissez l’étendue de son commerce, qui à la vérité n’est pas dans ce moment-ci aussi florissant qu’il pourroit l’être, par l’effet des causes générales qui influent également ailleurs.
La perte du Canada nous a fait le plus grand tort. Mais les moyens nous restent, pour les employer, lorsque les circonstances seront plus favorables.
Nous ne laissons pas que de faire encore un commerce très multiplié & très varié, par notre rivière (la Sèvre) qui est navigable jusqu’au port de Marans, & qui nous ouvre une communication avec l’Océan.
Nous en profitons pour faire commerce fort étendu avec les Isles de l’Amérique & les peuples du Nord & de la Méditerranée.
Ce commerce nous rend en échange des sels, des peaux en poil, que nous apprêtons en chamois, du sucre, du caffé, de l’indigo, du plomb, du fer, des bois des Isles, des planches de sapin, du poisson salé, beure en baril, fromage de Hollande, & autres provisions comestibles ou propres aux Arts.
Notre ville en est comme l’entrepôt ; elles se répandent delà dans les autres Provinces.
Nous faisons aussi le commerce des ardoises.
On sait que nous avons des foires fameuses, où se rendent des marchands de presque toutes les Provinces du Royaumes... »
Remarque : nous avons respecté l'orthographe utilisée en 1773.
Carte éditée à la mémoire du Dr G. Renon, décédé en 1942.
Ex : Enveloppe 1er jour : Juvex à Niort 1978

Union Philatélique Niortaise

Cette Association fut fondée en 1927.
En 1936, les membres dirigeants sont les suivants :
-Président : Dr Henri Mouchet,
-Vice-président : Paul Le Boucher,
-Secrétaire : André Biscara, (3)
-Tésorier : Jean Guimond,
-Chef des échanges : G. Guicheteau.
Le nombres des membres est de 85 en 1936.
(3) En 1962, André Biscara est réélu pour la 26ème fois Président de l’Union Philatélique Niortaise qui compte alors : 193 membres.

Sources

  • Affiches du Poitou 1773, 1774.
  • Bulletin de la Société Mauzéenne d’Histoire locale. (1992 Jacques Morisset).
  • Annuaire 1936.
  • C.O. 1962.
  • JMD

Timbres Niortais

Niort eut l'honneur de quelques émissions philatéliques... (Cliquez pour agrandir)
Colline et Église Saint-André, ville de Niort (1966-1967)
Timbre émis à l'occasion de l'exposition philatélique nationale de jeunesse Juvex à Niort (1978)