Le logiciel MediaWiki a été mis à jour afin d’être plus rapide. Si vous observez des problèmes, veuillez laisser un message sur Le Bistro.
Il a été ajouté l’éditeur visuel pour faciliter l’édition (exemple) et un système de discussions amélioré (exemple).

Ponts Main : Différence entre versions

De WikiNiort
 
Ligne 22 : Ligne 22 :
  
 
==Construction des ponts Main==
 
==Construction des ponts Main==
Les ponts et le boulevard Main doivent leur dénomination à Thomas Hippolyte Main. Il est le neveu de [[Thomas Jean MAIN|Thomas Jean Main.]], banquier à Paris (1777 / 1860) et est le fils de Thomas Venant Main (1747-1826), frère de Thomas Jean Main.  
+
Les ponts et le boulevard Main doivent leur dénomination à '''[[MAIN Thomas Hippolyte|Thomas Hippolyte Main]]'''. Il est le neveu de [[Thomas Jean MAIN|Thomas Jean Main.]], banquier à Paris (1777 / 1860) et est le fils de Thomas Venant Main (1747-1826), frère de Thomas Jean Main.  
  
 
À sa mort, il lègue à la ville de Niort une partie de sa fortune pour une valeur d'un million de francs:
 
À sa mort, il lègue à la ville de Niort une partie de sa fortune pour une valeur d'un million de francs:
Ligne 57 : Ligne 57 :
  
 
==Nouveau buste de Thomas-Hippolyte Main en 2017==
 
==Nouveau buste de Thomas-Hippolyte Main en 2017==
'''Après 75 ans d’absence dans l’espace public, le buste de Thomas-Hippolyte Main, riche manufacturier et bienfaiteur de Niort, va retrouver place dans la ville, tout d’abord à la mairie, puis d’ici 2019 à proximité de Port-Boinot.'''
+
'''Après 75 ans d’absence dans l’espace public, le buste de [[MAIN Thomas Hippolyte|Thomas Hippolyte Main]], riche manufacturier et bienfaiteur de Niort, va retrouver place dans la ville, tout d’abord à la mairie, puis d’ici 2019 à proximité de Port-Boinot.'''
  
'''Mardi 9 mai 2017 à 18h''', est inauguré à l’Hôtel de Ville le buste de [[:Fichier:Thomas Hyppolite Main.jpg|Thomas-Hippolyte Main]], qui légua à sa mort en 1860 un million de francs à la Ville pour la construction d’un double pont entre le cœur de Niort et le quartier des chamoiseurs.  
+
'''Mardi 9 mai 2017 à 18h''', est inauguré à l’Hôtel de Ville le buste de Thomas-Hippolyte Main, qui légua à sa mort en 1860 un million de francs à la Ville pour la construction d’un double pont entre le cœur de Niort et le quartier des chamoiseurs.  
  
 
Il s’agit d’une copie en pierre calcaire d’une œuvre en plâtre de François-René Guetrot, datée de 1868, la Ville ne trouvant plus trace de la commande votée en 1902 du buste en bronze du bienfaiteur signée par le sculpteur niortais Pierre-Marie Poisson, celle exposée sur les Ponts-Mains jusqu’en 1942.  
 
Il s’agit d’une copie en pierre calcaire d’une œuvre en plâtre de François-René Guetrot, datée de 1868, la Ville ne trouvant plus trace de la commande votée en 1902 du buste en bronze du bienfaiteur signée par le sculpteur niortais Pierre-Marie Poisson, celle exposée sur les Ponts-Mains jusqu’en 1942.  

Version actuelle en date du 14 mai 2018 à 15:10

Cet article est en construction. • Votre contribution y est bienvenue.
Extrait plan napoléonien 1909, implantation des Ponts Main.
Construction des Ponts Main en 1867.
Stèle en 2016 et Buste Main disparu.

Traversée de la Sèvre jusqu’au XIXème siècle

La traversée de la Sèvre se fait alors par les vieux ponts, ancienne porte d’entrée de Niort.

Une passerelle, dite passerelle de Pelet, permet la traversée piétonne de la Sèvre au niveau du Donjon.

Au milieu de ce siècle, un projet va naître afin de faciliter le passage entre les deux rives de la Sèvre.

Il faut satisfaire l’intérêt général qui doit permettre de résoudre:

  • Le rapprochement des habitants des deux rives,
  • Les difficultés de roulage des véhicules venant de Vendée,
  • l’accès à la Gare de Chemin de Fer, le premier train de voyageurs circule le 7 juillet 1856...

Un généreux donateur va aider à la concrétisation de ce projet.

Construction des ponts Main

Les ponts et le boulevard Main doivent leur dénomination à Thomas Hippolyte Main. Il est le neveu de Thomas Jean Main., banquier à Paris (1777 / 1860) et est le fils de Thomas Venant Main (1747-1826), frère de Thomas Jean Main.

À sa mort, il lègue à la ville de Niort une partie de sa fortune pour une valeur d'un million de francs:

  • -à l’hôpital-hospice,
  • -à la congrégation de l’Immaculée Conception,
  • -à la ville de Niort.

Cette somme doit permettre la construction notamment:

  • «de 2 ponts à trottoirs en ligne droite entre le quai de la Préfecture et le bas du quartier du port... ».

Après bien des débats, le 17 juillet 1865, le conseil municipal vote le projet définitif.

C'est le 18 août 1867 que la première pierre est posée par le maire de Niort : Alfred Monnet en présence de Marie Jousseaume, la veuve de T H Main.

  • Un premier pont à trois arches traverse la Sèvre non navigable au bout du quai de la Préfecture.
  • Un deuxième enjambe le bief de l'usine Laydet (Futur site de l'usine Boinot).
  • Un troisième (invisible aujourd'hui) enjambe le canal de navigation qui mène à l’ancien bassin du port.

Sa construction fait disparaître les installations portuaires datant du XIVème siècle. En effet, les mâts des gabares ne pouvaient pas passer sous l'arche... Il est alors décidé de combler le bassin et le canal sur une longueur de 300m. Une partie du canal est alors voûtée pour permettre l'évacuation des eaux alimentant le moulin du Roc.

Ces travaux s'accompagnent du transfert de la cale du port à son emplacement actuel. L’emplacement comblé sera converti en boulevard Main.

Ces ponts sont dans le prolongement de la rue de l'Espingole et de la rue Gambetta. La rue Gambetta ne fut ouverte officiellement que le 7 mai 1881. Les ponts permettent la circulation des lourdes voitures à partir de 1872.

Boulevard Main

Le boulevard Main se poursuit dans un premier temps de la Place du Port à la rue Saint-Martin.

La rue Saint-Martin se nomme aujourd’hui: rue François Villon. La partie de ce boulevard, située entre le nouveau Port et la rue François Villon, prend plus tard le nom de Quai Maurice Métayer.

En 1903, la municipalité fait élever un buste dans le square entre les 2 ponts qui portent son nom. Ce buste n'est plus visible aujourd'hui, il ne reste que sa stèle, située sur les ponts. (Voir photo).

Durant la seconde guerre mondiale, les Allemands enlevèrent le buste en bronze pour le fondre. C'est donc à travers Hippolyte que le souvenir de cette illustre famille de chamoiseurs se rappelle aux Niortais.

On peut voir, en 2016, un buste de Thomas Hippolyte Main au Musée d'Agesci (Voir photo).

Nouveau buste de Thomas-Hippolyte Main en 2017

Après 75 ans d’absence dans l’espace public, le buste de Thomas Hippolyte Main, riche manufacturier et bienfaiteur de Niort, va retrouver place dans la ville, tout d’abord à la mairie, puis d’ici 2019 à proximité de Port-Boinot.

Mardi 9 mai 2017 à 18h, est inauguré à l’Hôtel de Ville le buste de Thomas-Hippolyte Main, qui légua à sa mort en 1860 un million de francs à la Ville pour la construction d’un double pont entre le cœur de Niort et le quartier des chamoiseurs.

Il s’agit d’une copie en pierre calcaire d’une œuvre en plâtre de François-René Guetrot, datée de 1868, la Ville ne trouvant plus trace de la commande votée en 1902 du buste en bronze du bienfaiteur signée par le sculpteur niortais Pierre-Marie Poisson, celle exposée sur les Ponts-Mains jusqu’en 1942.

Au terme de l’aménagement de Port-Boinot, le nouveau buste de Thomas-Hippolyte Main sera présenté sur son socle en pierre d’origine, demeuré sur place en bord de Sèvre.

Avant de retrouver les Ponts-Mains, l’œuvre inaugurée ce 9 mai 2017 est présentée à l’Hôtel de Ville sur un socle en bois redessiné et créé par l’équipe de menuiserie du Centre technique municipal.

Sources:

Cliquez sur les images pour les agrandir