Le logiciel MediaWiki a été mis à jour afin d’être plus rapide. Si vous observez des problèmes, veuillez laisser un message sur Le Bistro.
Il a été ajouté l’éditeur visuel pour faciliter l’édition (exemple) et un système de discussions amélioré (exemple).

Roches du Vivier (chemin des) : Différence entre versions

De WikiNiort
 
Ligne 11 : Ligne 11 :
 
==Biscuiterie Gerbaud==
 
==Biscuiterie Gerbaud==
 
:Louis gerbaud est né à l’Absie le 16 mai 1886, son père est boulanger pâtissier, Place du Champ de Foire dans cette commune.
 
:Louis gerbaud est né à l’Absie le 16 mai 1886, son père est boulanger pâtissier, Place du Champ de Foire dans cette commune.
:En 1906, il est employé chez son père comme pâtissier, il crée ensuite une biscuiterie à l’Absie.
+
:En 1906, il est employé chez son père Louis comme pâtissier, il crée ensuite une biscuiterie à l’Absie.
 
'''En 1935, il s’installe au 21, rue du Vivier, crée une nouvelle biscuiterie plus importante et dotée d’un matériel perfectionné et moderne.'''
 
'''En 1935, il s’installe au 21, rue du Vivier, crée une nouvelle biscuiterie plus importante et dotée d’un matériel perfectionné et moderne.'''
 
:Cette usine était située au Chemin des Roches du Vivier.
 
:Cette usine était située au Chemin des Roches du Vivier.
Ligne 29 : Ligne 29 :
 
:Cette usine fonctionnait encore en 1947, elle possédait une cheminée visible de la Piscine en 1970, celle-ci a été déconstruite...
 
:Cette usine fonctionnait encore en 1947, elle possédait une cheminée visible de la Piscine en 1970, celle-ci a été déconstruite...
 
:D'après les témoignages une odeur se répandait, selon la direction du vent, aux alentours du Vivier : " ''ça sent le biscuit !'' "
 
:D'après les témoignages une odeur se répandait, selon la direction du vent, aux alentours du Vivier : " ''ça sent le biscuit !'' "
:'''Louis Gerbaud décède à Niort le 21 mars 1955.'''
+
:'''Louis Gerbaud père décède à Niort le 2 février 1943, son fils Louis, créateur de l'usine, décède le 21 mars 1955.'''
 
==Sources==
 
==Sources==
:*" ''Mémorial des Deux-Sèvres'' " (1936).
+
:*" ''Mémorial des Deux-Sèvres'' " (1936, 1943).
 
:*Annuaire 79, 1947.
 
:*Annuaire 79, 1947.
 
:*wiki-niort.
 
:*wiki-niort.
 
:*JMD
 
:*JMD

Version actuelle en date du 18 juin 2022 à 15:11


Chemin des Roches du Vivier

  • Le chemin des Roches du Vivier part du Jardin des Plantes et se termine Rue du Vivier à proximité des « Terrasses ».
  • Ce chemin, en montée abrupte dans sa partie inférieure, passait à proximité des carrières d’où était extraite la fameuse pierre rousse du Vivier.
On retrouve l’utilisation de cette pierre pour dans la construction de l’église de Saint-Étienne du Port.
Biscuiterie Gerbaud (1947).
Piscine de Niort (1970), à droite : vue de la Cheminée "Gerbaud ".

Biscuiterie Gerbaud

Louis gerbaud est né à l’Absie le 16 mai 1886, son père est boulanger pâtissier, Place du Champ de Foire dans cette commune.
En 1906, il est employé chez son père Louis comme pâtissier, il crée ensuite une biscuiterie à l’Absie.

En 1935, il s’installe au 21, rue du Vivier, crée une nouvelle biscuiterie plus importante et dotée d’un matériel perfectionné et moderne.

Cette usine était située au Chemin des Roches du Vivier.
La biscuiterie occupait deux grandes galeries vitrées formant équerre.
La fabrication, en période normale, nécessitait par jour :
- 200kg de farine fine de froment,
- 200kg de sucre,
- 250 à 300 douzaines d’œufs.
Dans de grandes bassines métalliques, des fouets géants brouillent les œufs, battent les blancs en neige.
Le malaxage se poursuit pour la fabrication des pâtes jusqu’à la consistance désirée de celles-ci.
Le remplissage des principaux moules est mécanisé et automatique.
Seuls les moules à madeleines, plateaux de 24 alvéoles, sont remplis par des ouvriers à l’aide de cônes souples.
Ces ingrédients et quelques autres permettaient la réalisation journalière de 6000 madeleines, 6000 douzaines de biscuits et diverses autres pâtisseries, chaussons aux pommes, cakes, petits-fours...
Les fours tunnels sont alimentés par un tapis roulant qui entrainent les produits préparés dans une marche continue et les préparations sortent cuites à point.
L’emballage qui les préserve de tout contact suit immédiatement la cuisson et le refroidissement.
Ces produits son commercialisés sous la marque : " le Délicieux " (voir photo)
Cette usine fonctionnait encore en 1947, elle possédait une cheminée visible de la Piscine en 1970, celle-ci a été déconstruite...
D'après les témoignages une odeur se répandait, selon la direction du vent, aux alentours du Vivier : " ça sent le biscuit ! "
Louis Gerbaud père décède à Niort le 2 février 1943, son fils Louis, créateur de l'usine, décède le 21 mars 1955.

Sources

  • " Mémorial des Deux-Sèvres " (1936, 1943).
  • Annuaire 79, 1947.
  • wiki-niort.
  • JMD