Le logiciel MediaWiki a été mis à jour afin d’être plus rapide. Si vous observez des problèmes, veuillez laisser un message sur Le Bistro.
Il a été ajouté l’éditeur visuel pour faciliter l’édition (exemple) et un système de discussions amélioré (exemple).

Romagné-Niort (Ancienne Gare de triage)

De WikiNiort
Révision de 1 juin 2021 à 15:54 par Hier.Sainte-Pezenne (discussion | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)


Article en construction, 5 avril 2021

Importantes infrastructures ferroviaires

Dépôt Niort-Romagné SNCF (1980) (Extrait : " La vie du Rail ").
La gare de Niort est mise en service le 7 juillet 1856, parallèlement à l'ouverture de la ligne Poitiers-Niort.
Elle est inaugurée par l'Empereur Napoléon III en août 1856.
Dans la seconde moitié du 19ème siècle plusieurs lignes sont ouvertes.
Niort devient alors un important nœud ferroviaire.

La gare se dote d'un dépôt et d'une gare de triage.

Le dépôt se situe le long de l'Avenue Saint-Jean sur l'actuelle zone industrielle de Saint-Florent, là où s'est ouvert récemment Niort Terminal.
C'est une infrastructure servant de garage aux machines de la SNCF.
C'est aussi un lieu de ravitaillement en eau et en combustible (charbon, bois, fuel...).
Le dépôt est également doté d'ateliers pour la maintenance du matériel et d'une rotonde permettant le changement de sens des locomotives (voir photo).
Avec les tractions électrique et diesel les dépôts perdent de leur importance.
Les machines sont alors capables de faire de plus grands trajets.
Ainsi, dans les années 1970, celui de Niort va progressivement disparaître au profit de celui de La Rochelle.
La gare de triage se situe à proximité du dépôt, à Romagné.
Les wagons de marchandises y sont isolés de leur rame d'origine pour être incorporés dans de nouveaux trains de fret.
Les Chinois à Niort en 1919 (Extrait : Mémorial des Deux-Sèvres).

La construction de la gare de triage

Avant la construction de la gare de triage, Romagné est un village avec une quinzaine de fermes.
Les habitants sont expropriés et le village rayé de la carte.
700 chinois participent à son aménagement, ils logent dans des baraquements sous surveillance militaire.
La rue de Brioux est alors surnommée le « village chinois ».
Quant aux familles cheminotes, elles ont leur quartier d'élection entre l'avenue de Limoges et la route d'Aiffres.
La rue de la Paix est surnommée : « la rue Cheminote ».
Romagné c'est aussi la « piscine des cheminots ».
Gare de Triage. Extrait : Plan Niort 1987.

L'activité de la gare de triage

La gare de triage Romagné s’ouvre vraiment au trafic le 20 août 1923.

Elle s'étend sur 25 ha et comporte 22 voies.
Entre le faisceau de réception des trains et le faisceau de triage se trouve la « bosse » ou « butte de triage ».
Les trains sont poussés sur cette bosse après décrochage des attelages.
Les wagons descendent alors par gravité et sont orientés vers les différentes voies de triage.
Chaque voie est affectée à une destination.
Les convois peuvent y avoir une longueur maximale de 750 m.
Pendant la 1ère guerre mondiale l'activité de la gare de triage se développe.
En effet, avec l'entrée en guerre des États-Unis en avril 1917, de nombreux trains chargés de soldats et de matériels en provenance du port de La Rochelle s'y arrêtent.
Avant la seconde guerre mondiale on y traite entre 1200 et 1500 trains par jour car le fret routier n'existe pratiquement pas.
Cette situation explique qu'elle est la cible des deux bombardements alliés de 1944.
À partir des années 1970 l'activité diminue.
En 2007 la fermeture du fret est un véritable « coup de massue ». Le site de Romagné est fermé.
Des wagons y sont longtemps restés stockés dans l'attente de leur démolition.
Ces « trains fantômes » les niortais les ont reconvertis en cabanes encore visibles dans quelques jardins.
Certains club de football les ont même transformés en vestiaires (1) remplacés progressivement par des constructions en dur.
(1) C'était le cas sur le terrain de Sainte-Pezenne jusqu'à la fin des années 1960.
Anciennes voies SNCF Romagné (Photo 2021).

Conclusion

Aujourd'hui, Romagné est un vaste terrain vague en bordure du chemin du 3ème millénaire.
Le site appartient désormais à la Communauté d'Agglomération du Niortais.
Seules quelques voies subsistent permettant un accès à l'entreprise Roy spécialisée dans le concassage et la fabrication de matériaux de construction.

Sources

  • - Internet : wikiniort, wikipedia.
  • - " Niort de 1914 à 1925 " (A. Texier)
  • – Souvenirs de Michel Mémin « La gare de triage de Romagné » dans Vivre à Niort N° 133 février 2003.
  • – Articles de presse : La Nouvelle République. Le Courrier de L'Ouest. La Vie du Rail.
  • Texte : Maurice Vinck
  • Mise en page : Jean Michel Dallet
  • « Hier Sainte-Pezenne » Avril 2021