Le logiciel MediaWiki a été mis à jour afin d’être plus rapide. Si vous observez des problèmes, veuillez laisser un message sur Le Bistro.
Il a été ajouté l’éditeur visuel pour faciliter l’édition (exemple) et un système de discussions amélioré (exemple).

Soldats nés à Niort et décorés de la Légion d'Honneur sous le 1er Empire

De WikiNiort
Révision de 22 octobre 2017 à 08:44 par Hier.Sainte-Pezenne (discussion | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)


Article en construction : octobre 2017

Exemple Formule Serment.

Introduction

Le 18 mai 1804, le sénat proclame Napoléon Bonaparte Empereur des français sous le nom de Napoléon Premier.

Le pape Pie VII vient de Rome afin de procéder au sacre qui a lieu à Notre-Dame de Paris le 2 décembre 1804.

Le 1er Empire s'étend donc du 18 mai 1804 à la première abdication de l'empereur le 6 avril 1814.

Le 1er Empire reprend pendant les cent jours c'est à dire du retour de l'empereur à Paris le 20mars 1815 à sa 2ème abdication le 7 juillet 1815. (1)

La légion d'honneur

La légion d'honneur est la plus haute décoration française.

Elle fut instituée par Napoléon Bonaparte alors 1er consul le 19 mai 1802.

Elle récompense les militaires et les civils ayant rendu des « services éminents » à la nation.

Liste des Soldats nés à Niort et décorés de la Légion d'Honneur sous le 1er Empire

Liste des soldats décorés par la Légion d’Honnneur
Nom et prénom (s) État civil Date de la décoration Grade (2) Régiment Période d’activité
Bauchaud Philippe 28/02/1769 Chevalier 14/09/1813 Capitaine Artillerie de Marine De 1786 à sa mise en retraite le 31/8/1814
Barré André Noël Né le 4/9/1772, décédé à Niort le 11/1/1815 Chevalier 8/1/1809 Officier 14/8/1813 Chef de bataillon Aide de camp du général Bernier Du 6/10/1791 au 3/6/ 1814
Barré -Chadant Alexis François Né le 14/7/1770 Chevalier 22/8/1809 Colonel 17ème Rt d'infanterie légère De 1791 à 1816
Bastard Louis Propriétaire né le 15/11/1788 Décédé à Vallans le 19/9/1836 Chevalier 15/3/1815 Sergent major Matricule 1376 8ème Rt d'infanterie de ligne De 1807 à 1817
Baudou Charles Louis Né le 5/2/1786 Sabotier Chevalier 21/6/1813 Médaillé de Ste-Hélène (3) Sergent Matricule 194

79ème Rt d'infanterie de ligne

Du 9/11/1806 au 19/7/1815
Brunet Louis Né le 07/02/73 Décédé le 4/1/1829 à Montreuil sur mer (62) Chevalier 2/9/1812 Capitaine 72ème Rt d'infanterie de ligne Du 6/10/1791 à 1812

Blessé à la bataille de la Moscova (Russie) le 7/9/1812

Chabot Louis François (4) Né le 26/04/57 Décédé le 11/3/1837 à Sansais (79) Chevalier 11/12/1803 Grand officier le 17/1/1815 Général de division De 1773 à 1815
Foucault Jean-Baptiste Charles Né le 14/1/1774 Chevalier 1/10/1807 Capitaine 9ème Rt d' infanterie légère De 1792 à 1814
Gerbier Jean de Dieu Né le 6/3/1780 Chevalier 24/1/1814 Chef de bataillon 5ème régiment d'infanterie légère De 1794 à 1814
Giraud Pierre Bruno Né le 20/11/1775 Chevalier 2/4/1814 Lieutenant 9ème bataillon de gendarmerie De 1788 à 1819
Goursau Louis Né le 07/02/62 Décédé le 10/5/1843 à Saintes (17) Chevalier 5/8/1804 Capitaine en retraite 64ème Rt d'infanterie de ligne De 1779 à 1806
Humblot Jean Baptiste Né le 10/2/1770 Chevalier 1/11/1807 Capitaine 22ème Rt de dragons De 1786 à 1810
Lavergne Joseph Charles Né le 27/4/1777 Chevalier 13/4/1807 Officier 19/7/1808 Capitaine 2ème Rt d'infanterie légère De 1793 à 1814
Le Maire Bellegarde François Né le 24/2/1778 Décédé le 3/9/1832 à Niort (79) Chevalier 12/6/1813 Capitaine 114ème Rt d'infanterie légère Du 25/8/1792 au 30/3/1814
Lechêne André Né le 25/4/1789 Gantier Chevalier 20/5/1810 Sergent Infanterie de ligne Martricule 1695 N° 74 pour le tirage au sort Service de 1808 à 1811
Lemaire Louis Désiré Né le 9/7/1784 Domestique Chevalier 17/3/1815 Sergent major Légion de Charente inférieure Matricule 471 Service de 1797 à 1815
Maché Louis Né le 6/3/1785 Journalier Chevalier 28/9/1813 Sergent 79ème Rt d'infanterie de ligne Matricule 1618

Service de 1805 à 1814

Poudret de Sevret René (5) Né le 28/11/1775 Décédé le 31/7/1851 à Savennière (49) Chevalier 29/5/1806 Officier 31/7/1812 Colonel 106ème Rt d'infanterie de ligne De 1792 (engagé volontaire) à 1816
Sabourault Guillaume Né le 22/4/1785 Maçon Décédé le 21/7/1843 à l'île d'Aix (17) Chevalier 6/8/1810 Sergent 3ème Rt d'artillerie à pied Matricule 1737Service de 1805 à 1815

Commentaires

(4) Extrait communication BSHSDS de 1918.

De 1804 à 1814, puis pendant les cent jours, la Grande Armée est le nom donné à l'armée impériale.

Elle est constituée par les troupes françaises, celles levées dans les départements annexés depuis la révolution.

À ces troupes viennent s’ajouter les armées des états vassaux (ex : le royaume d'Italie), les contingents étrangers (ex : Polonais).

Ainsi par exemple en 1812, année de la Campagne de Russie, la Grande Armée est forte de 600 000 hommes dont 430 000 franchissent le Niémen.

En France le service militaire est alors régit par la loi du 29 décembre 1804 qui institue le tirage au sort par canton (6).

Le service ne touche que 30 à 35% des conscrits célibataires ou veufs sans enfants.

Entre 1804 et 1814 près de 2,3 millions de français sont appelés soit 7 à 8% de la population en âge de porter les armes.

En comparaison pendant la 1ère guerre mondiale les prélèvements représentent 20 à 21% de la population masculine.

19 soldats nés à Niort ont été décorés de la légion d'honneur durant le 1er empire (7). Ils sont nés entre 1757 (Chabot Louis) et 1789 (Lechêne André).

Parmi les 19 soldats décorés, avant de servir sous l'empire :

  • 5 ont servi sous l'ancien régime surnommés « culs blancs» dans l'armée de l'an II  (1793-1794)» en comparaison avec les nouvelles recrues appelées « culs bleus »,
  • 9 sont entrés dans l'armée pendant la révolution,
  • 5 ont servi seulement durant l'empire.

Parmi ces médaillés 6 sont sous-officiers et 13 officiers. Tous sont sortis du rang et ont donc gravis les grades un à un.

Par exemple Barré André est un engagé volontaire en 1791.

-Il est nommé caporal en 1793, lieutenant en 1794, capitaine en 1801, chef de bataillon en 1811. Il a également participé aux principales campagnes de la révolution, du consulat et de l'empire.
-En 1813, lors de la campagne d'Allemagne il est fait prisonnier. Il le restera jusqu'au 3 juin 1814 date à laquelle il est mis à la retraite.

Certains se sont engagés très jeunes : par ex Gerbier Jean dès 14 ans en 1794 comme fourrier c'est à dire chargé de la distribution des vivres.

D'autres ont eu une carrière militaire très longue comme Chabot louis avec 41 ans de service ou Bauchand Phillipe 28 ans.

Sous la Restauration, ils sont mis d'office à la retraite. Ils sont privés de commandement, d'affectation. Ils retournent à la vie civile.

En revanche ils gardent leur grade. On les surnomme alors les demi-soldes car leur salaire est souvent en dessous de la moitié de celui perçu durant leur période d'activité.

Notes

Exemple : Médaille de la Légion d'Honneur sous l'Empire.
(1) La période entre la 1ère abdication de Napoléon 1er et les cent jours correspond à la 1ère restauration de la monarchie avec Louis XVIII.
(Nous n'avons donc pas répertorié ici les soldats ayant reçu la légion d'honneur durant cette période.)
(2) Il s'agit du grade et du régiment lors de la nomination à l'ordre de la Légion d'Honneur.
(3) Cette médaille commémorative est créée par Napoléon III par décret le 12 août 1857.
Elle est accordée à tous les militaires survivants ayant combattu pour la France de 1792 à 1815. Les Deux-Sèvres comptent 1807 récipiendaires.
(4) Chabot Louis est nommé baron d'empire 30/8/1811. Le 24/12/1814, il est mis à la retraite par la restauration. Il reprend du service durant les cent jours.
Il est mis définitivement à la retraite en août 1815 après la seconde abdication de Napoléon 1er. Il se retire à Niort. Il est conseillé municipal.
(5) Poudret De Sevret, en 1792, il est sous-lieutenant et est fait prisonnier à Denain. Libéré, il devient aide de camp du Maréchal Bernadotte.
Il prend part à la campagne de 1805et se distingue lors de la bataille d'Austerlitz.
En 1812, il est colonel à l'état-major de la Grande Armée. Il est mis à la retraite en 1816.
En 1830, après la révolution de juillet, il devient colonel de la garde nationale d'Angers.
Il commence alors une carrière politique et est conseiller municipal d'Angers en 1832 et en1835 conseiller général du canton de Chemillé.
De 1839 à 1846, il est député du Maine et Loire siégeant dans l'opposition libérale.
(À la révolution, il ne prit que le nom de Sevret. Il le conserve jusqu'à la mort de son père René Poudret De Sevret conseiller du roi Louis XVI).
(6) Pour l'année 1812 dans les deux cantons de Niort on dénombre 217 conscrits nés en 1792. Parmi eux 121 sont des paysans et 69 ouvriers.
(7) Pour les communes aujourd'hui rattachées à Niort, Sainte-Pezenne, Saint-Liguaire, Souché, il n'y a aucun décoré.
A Saint-Florent, Paillé Elie né le 2/12/1769, lieutenant colonel d'infanterie de ligne a été nommé chevalier le 14/8/1812 puis officier le 18/11/1812 lors de la campagne de Russie.

Sources

  • Archives départementales: registres d'état civil, matricules militaires.
  • Archives nationales: Léonore, base de données sur les médaillés de la légion d'honneur.
  • Wikipédia.
  • BSHSDS TII 1914/1918.
  • Ouvrage : Les médaillés de Saint-Hélène dans les Deux-Sèvres.
  • Recherche et texte : Maurice Vinck
  • Mise en page et illustration : Jean-Michel Dallet. (Octobre 2017).