Le logiciel MediaWiki a été mis à jour afin d’être plus rapide. Si vous observez des problèmes, veuillez laisser un message sur Le Bistro.
Il a été ajouté l’éditeur visuel pour faciliter l’édition (exemple) et un système de discussions amélioré (exemple).

Théâtre, place de la Comédie : Différence entre versions

De WikiNiort
 
Ligne 49 : Ligne 49 :
  
 
==Anecdote ==
 
==Anecdote ==
'''À la fermeture du théâtre vers 1808, les décors furent achetés par un groupe des comédiens amateurs niortais dont le président était M. Berthelot, Huissier à Niort.'''
+
'''À la fermeture du théâtre vers 1908, les décors furent achetés par un groupe des comédiens amateurs niortais dont le président était M. Berthelot, Huissier à Niort.'''
 
:Ces décors furent installés dans « ''le Théâtre du Nord'' » au 7, rue d’Échiré (Rue du Maréchal Leclerc), dans l’huilerie de M. Charron.
 
:Ces décors furent installés dans « ''le Théâtre du Nord'' » au 7, rue d’Échiré (Rue du Maréchal Leclerc), dans l’huilerie de M. Charron.
 
::Ces propos ont été rapportés par Léopolt Serpault, chanteur niortais, en 1962.  
 
::Ces propos ont été rapportés par Léopolt Serpault, chanteur niortais, en 1962.  

Version actuelle en date du 23 juillet 2020 à 19:00

Ancien Théâtre de la Place de la Comédie (1909).
Extrait de plan: au centre l'emplacement de la Chapelle des Carmélites.
Plan du Théâtre de remplacement en 1914, signé Woog,(jamais réalisé).
Plan intérieur du Théâtre de remplacement en 1914, signé Woog,(jamais réalisé.)
Dernière photo avant destruction de ce bâtiment, rue Barbezière (1975).

Ancien Théâtre de la place de la Comédie

Sa construction date du début du XIXe siècle.
Il devait être selon ses promoteurs, le plus joli du Poitou. (Voir photo).
Un acte rédigé par 24 niortais, le 11 juillet 1800, indiquait ceci :

" Il est considéré qu’il est d’une utilité générale pour les habitants de cette commune de former les établissements publics :

  • - qui embellissent la ville,
  • - attirent les étrangers,
  • - procurent aux citoyens des plaisirs honnêtes,
  • - facilitent le commerce intérieur..."
C’est d’après ces motifs qu’a été formé le projet de bâtir une salle de spectacle sur le terrain des Carmélites. (voir plan).
Ce terrain fut vendu, après la Révolution, comme bien nationaux, le 22 messidor an 8.
M. Lefranc au nom de la société (1) des 24 sociétaires conclut l’achat de l’ancien couvent des Carmélites.
Cet ensemble contenait aussi un terrain de 1143 m², le tout est réglé en assignat pour 196000F.
L'ancienne chapelle des carmélites fut alors transformée en théâtre.
L’architecte fut l’ingénieur en chef du département, Demetz.
La façade de style ionique fut décorée de bas-reliefs réalisés par Bernard d'Agesci.
La salle était en forme d’hémicycle.
Seul, le mur du chevet de la chapelle antique fut conservé.
Devant la façade, un jardin d’agrément et de promenade, aujourd’hui transformé en parking, avait été aménagé.
Ce théâtre fut ouvert au public le 22 vendémiaire an X (14 octobre 1801).
C’est ce théâtre qui donna à Rosélia Rousseil, cette grande Actrice Niortaise, sa vocation de Tragédienne.
Ce théâtre fut en activité jusqu’au tout début du XXe siècle.
L’exploitation de ce théâtre n’a pas enrichi ses promoteurs, ils durent même s’endetter...
Après un siècle d'exploitation, il était dans un état de vétusté très avancé.
Il fut vendu le 27 octobre 1910 pour la somme de 11 500 Francs.
(1) " Société " : aujourd’hui, ce serait une Association.

Projet d’un nouveau théâtre en 1914

Un projet discuté de construction d’un nouveau théâtre vit le jour au début du XXe siècle. (Voir photo).
Ce projet fut initié par Ludovic-Anatole Martin Bastard maire de Niort de 1884 à 1904 et de 1908 à 1912.
Ce projet de construction fut finalement adopté le 5 juin 1914, par la municipalité de Niort.
Il était dessiné par l'architecte Belge Lucien Woog (2).
Ce plan est approuvé par Jules Cibiel, élu maire de Niort en 1912.
Le montant estimé des travaux s'élevait à près du demi million de Francs.
Il devait être construit entre l'Avenue de Verdun et la Rue Ernest Pérochon.

Ce théâtre ne sera jamais réalisé, la guerre de 14/18 éclate 2 mois après...

Le pièces de théâtre à Niort se jouèrent alors dans la Salle du Manège, appelée plus tard, l’Olympia.
(2) Si Lucien Woog n'a pas, hélas, réalisé son œuvre à Niort, il a contribué à la réalisation de l'Opéra de Vichy.

Anecdote

À la fermeture du théâtre vers 1908, les décors furent achetés par un groupe des comédiens amateurs niortais dont le président était M. Berthelot, Huissier à Niort.

Ces décors furent installés dans « le Théâtre du Nord » au 7, rue d’Échiré (Rue du Maréchal Leclerc), dans l’huilerie de M. Charron.
Ces propos ont été rapportés par Léopolt Serpault, chanteur niortais, en 1962.

Démolition d’un bâtiment contigu

Un bâtiment en forme de proue de bateau (rotonde) jouxtait cet ancien théâtre. (Voir photo).
Ce bâtiment fut construit en même temps que le théâtre.
Il était le lieu de réconfort et de consommations des Niortais.
Sur la carte postale de 1909, il était devenu un commerce de peintures et papiers peints.
Ce bâtiment, acheté par la ville vers 1950 ne fut démoli qu’en 1975,.
Sa démolition a permis un accès plus aisé à la rue Barbezière.

Sources

  • Mémorial des Deux-Sèvres.
Cliquez sur les images pour les agrandir