Le logiciel MediaWiki a été mis à jour afin d’être plus rapide. Si vous observez des problèmes, veuillez laisser un message sur Le Bistro.
Il a été ajouté l’éditeur visuel pour faciliter l’édition (exemple) et un système de discussions amélioré (exemple).

Usine de construction automobile Barré : Différence entre versions

De WikiNiort
 
(7 révisions intermédiaires par 2 utilisateurs non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
[[Catégorie:Economie]]
 
[[Catégorie:Economie]]
 
+
[[Fichier:Barre 1928.jpg |250px|right|thumb|Publicité sur Annuaire de 1928.]]
 
+
[[Fichier:Auto Barre debut XXe.jpg |250px|right|thumb|Automobile Barré.]]
 +
[[Fichier:Barre Expo 1905.jpg |250px|right|thumb|Exposition 1905.]]
 
==Fabrication des [[Automobiles Barré|Automobiles Barré]]==
 
==Fabrication des [[Automobiles Barré|Automobiles Barré]]==
Cette usine de construction automobile est fondée dans les années 1900 par Gaston Barré, installé jusque-là comme fabriquant de vélocipèdes, rue Ricard, à Niort.  
+
'''Cette usine de construction automobile est fondée dans les années 1900 par Gaston Barré, installé jusque-là comme fabriquant de vélocipèdes, rue Ricard, à Niort.'''
 
+
:Les châssis et les carrosseries des véhicules y sont fabriqués, mais les moteurs ainsi que les boîtes et les transmissions proviennent de divers fournisseurs.  
Les châssis et les carrosseries des véhicules y sont fabriqués, mais les moteurs ainsi que les boîtes et les transmissions proviennent de divers fournisseurs.  
+
:L'usine s'installe de part et d'autre de la rue de Tartifume avec la construction de divers ateliers entre 1898 et 1913. Un atelier, aujourd'hui démoli, est bâti en 1898, rue de Tartifume.  
 
+
:Un autre atelier est édifié en 1904 rue Langlois, puis un magasin en 1913. Barré présente ses modèles au Salon de l'automobile des années 1903 à 1906.  
L'usine s'installe de part et d'autre de la rue de Tartifume avec la construction de divers ateliers entre 1898 et 1913. Un atelier, aujourd'hui démoli, est bâti en 1898, rue de Tartifume.  
+
:La société des automobiles G. Barré est créée en 1906 ; elle installe son siège social à Paris en 1910 et remporte le tour de France de 1912 et de 1913.  
 
+
:Durant la guerre, la fabrication se spécialise dans les fournitures de matériel pour la Défense nationale.  
Un autre atelier est édifié en 1904 rue Langlois, puis un magasin en 1913. Barré présente ses modèles au Salon de l'automobile des années 1903 à 1906.  
+
:L'atelier de la rue Langlois est vendu en 1916 à la Société Binet, spécialisée dans la fabrication de pièces automobiles, qui possède plusieurs succursales dans la région parisienne et à Saint-Etienne (42).  
 
+
:La société Barré continue cependant à fabriquer des automobiles et des véhicules poids lourds dans les ateliers des rues Tartifume et de la Boule-d'or.  
La société des automobiles G. Barré est créée en 1906 ; elle installe son siège social à Paris en 1910 et remporte le tour de France de 1912 et de 1913.  
+
'''En 1920, Gaston Barré s'associe avec son fils, Maxime, qui crée, en 1923, la Société Barré et Lamberthon en s'associant avec l'un des responsables de l'usine.'''
 
+
:L'entreprise possède un secteur consacré aux cycles et un autre à la construction automobile. La société fait travailler des sous-traitants niortais comme les entreprise Tirbois ou Allard et Lardy, qui fabriquent certaines des carrosseries.  
Durant la guerre, la fabrication se spécialise dans les fournitures de matériel pour la Défense nationale.  
+
:Le secteur de la construction automobile périclite en raison d'une concurrence très forte de la part d'entreprises, qui s'organisent de manière réellement industrielle, comme Renault, Berliet, etc.  
 
+
:La Société Barré est en liquidation amiable le 1er mai 1930. Les ateliers construits rue de la Boule-d'Or et rue de Tartifume ont été démolis et remplacés par des immeubles dans les années 1980.  
L'atelier de la rue Langlois est vendu en 1916 à la Société Binet, spécialisée dans la fabrication de pièces automobiles, qui possède plusieurs succursales dans la région parisienne et à Saint-Etienne (42).  
+
:Aujourd'hui ne subsistent plus que des vestiges de cette société : trois ateliers dans les rues Langlois et Bastard-Pradel.
 
+
'''En 1914, 90 à 100 ouvriers y travaillent, puis en 1924, 250 ouvriers. Dans les années 1930, les Etablissements Binet de Niort emploient 150 personnes.'''
La société Barré continue cependant à fabriquer des automobiles et des véhicules poids lourds dans les ateliers des rues Tartifume et de la Boule-d'or.  
 
 
 
En 1920, Gaston Barré s'associe avec son fils, Maxime, qui crée, en 1923, la Société Barré et Lamberthon en s'associant avec l'un des responsables de l'usine.  
 
 
 
L'entreprise possède un secteur consacré aux cycles et un autre à la construction automobile. La société fait travailler des sous-traitants niortais comme les entreprise Tirbois ou Allard et Lardy, qui fabriquent certaines des carrosseries.  
 
 
 
Le secteur de la construction automobile périclite en raison d'une concurrence très forte de la part d'entreprises, qui s'organisent de manière réellement industrielle, comme Renault, Berliet, etc.  
 
 
 
La Société Barré est en liquidation amiable le 1er mai 1930. Les ateliers construits rue de la Boule-d'Or et rue de Tartifume ont été démolis et remplacés par des immeubles dans les années 1980.  
 
 
 
Aujourd'hui ne subsistent plus que des vestiges de cette société : trois ateliers dans les rues Langlois et Bastard-Pradel.
 
 
 
En 1914, 90 à 100 ouvriers y travaillent, puis en 1924, 250 ouvriers. Dans les années 1930, les Etablissements Binet de Niort emploient 150 personnes.
 
 
 
 
==Anecdote relatée sur « ''l’Argus de l’Automobile'' » de 1946==
 
==Anecdote relatée sur « ''l’Argus de l’Automobile'' » de 1946==
La société Barré disposa dès 1898 de capitaux importants : un million et demi à la disposition du jeune fabricant.
+
'''La société Barré disposa dès 1898 de capitaux importants : un million et demi à la disposition du jeune fabricant.'''
 
+
:Cette somme avait été mise à sa disposition par un riche propriétaire terrien.
'''Cette somme avait été mise à sa disposition par un riche propriétaire terrien.'''
+
:L’ambition de la société s’est peut-être limitée à un profit immédiat.
 
+
:aston Barré était au même moment en concurrence avec Louis Renault qui disposait dans la propriété familiale de Billancourt de 50 000 F.
L’ambition de la société s’est peut-être limitée à un profit immédiat.
+
[[Fichier:Levrault 1900.jpg|250px|right|thumb|Albert Levrault présente lui-même sa voiturette, place de la Brèche. (Photo
 
+
C. Blanchier.)]]
Gaston Barré était au même moment en concurrence avec Louis Renault qui disposait dans la propriété familiale de Billancourt de 50 000 F.
+
:Un troisième jeune en concurrence était Marius Berliet qui démarrait avec un capital de 5 000 F seulement.
 
+
:Pourtant ces capitaux, dont disposait Gaston Barré, ne lui ont pas permis de devenir un grand constructeur comme ces concurrents...
Un troisième jeune en concurrence était Marius Berliet qui démarrait avec un capital de 5 000 F seulement.
+
==Voiturettes Levrault==
 
+
:Albert Levrault fut aussi l’un des pionniers de l’automobile, il construisit de 1899 à 1908, un certain nombre de voitures  à [https://fr.wikipedia.org/wiki/Aster_(entreprise) '''moteur Aster'''] avec transmission par courroie (voir photo).
Pourtant ces capitaux, dont disposait Gaston Barré, ne lui ont pas permis de devenir un grand constructeur comme ces concurrents...
+
:Ces ateliers étaient installés au 3, rue de la Gare à Niort.
 
 
 
==Sources==  
 
==Sources==  
*[[http://dossiers.inventaire.poitou-charentes.fr/le-patrimoine-industriel/notice.php?id=IA79001021]]
+
*[https://inventaire.nouvelle-aquitaine.fr/dossier/usine-de-construction-automobile-barre/c78d5f1a-b2ac-452f-9bf8-36a473c632da Patrimoine industriel Poitou-Charentes.]
 
*CO 1946.
 
*CO 1946.
 
*Annuaires 1928.
 
*Annuaires 1928.
 +
<center>''Cliquez sur l’image pour l’agrandir''</center>
 +
<center><gallery>
 +
Fichier:LEVRAULT catalog.jpg|Extrait : catalogue Albert Levrault vers 1900 (Photo Claude Blanchier).
 +
</gallery>

Version actuelle en date du 25 juin 2022 à 09:02

Publicité sur Annuaire de 1928.
Automobile Barré.
Exposition 1905.

Fabrication des Automobiles Barré

Cette usine de construction automobile est fondée dans les années 1900 par Gaston Barré, installé jusque-là comme fabriquant de vélocipèdes, rue Ricard, à Niort.

Les châssis et les carrosseries des véhicules y sont fabriqués, mais les moteurs ainsi que les boîtes et les transmissions proviennent de divers fournisseurs.
L'usine s'installe de part et d'autre de la rue de Tartifume avec la construction de divers ateliers entre 1898 et 1913. Un atelier, aujourd'hui démoli, est bâti en 1898, rue de Tartifume.
Un autre atelier est édifié en 1904 rue Langlois, puis un magasin en 1913. Barré présente ses modèles au Salon de l'automobile des années 1903 à 1906.
La société des automobiles G. Barré est créée en 1906 ; elle installe son siège social à Paris en 1910 et remporte le tour de France de 1912 et de 1913.
Durant la guerre, la fabrication se spécialise dans les fournitures de matériel pour la Défense nationale.
L'atelier de la rue Langlois est vendu en 1916 à la Société Binet, spécialisée dans la fabrication de pièces automobiles, qui possède plusieurs succursales dans la région parisienne et à Saint-Etienne (42).
La société Barré continue cependant à fabriquer des automobiles et des véhicules poids lourds dans les ateliers des rues Tartifume et de la Boule-d'or.

En 1920, Gaston Barré s'associe avec son fils, Maxime, qui crée, en 1923, la Société Barré et Lamberthon en s'associant avec l'un des responsables de l'usine.

L'entreprise possède un secteur consacré aux cycles et un autre à la construction automobile. La société fait travailler des sous-traitants niortais comme les entreprise Tirbois ou Allard et Lardy, qui fabriquent certaines des carrosseries.
Le secteur de la construction automobile périclite en raison d'une concurrence très forte de la part d'entreprises, qui s'organisent de manière réellement industrielle, comme Renault, Berliet, etc.
La Société Barré est en liquidation amiable le 1er mai 1930. Les ateliers construits rue de la Boule-d'Or et rue de Tartifume ont été démolis et remplacés par des immeubles dans les années 1980.
Aujourd'hui ne subsistent plus que des vestiges de cette société : trois ateliers dans les rues Langlois et Bastard-Pradel.

En 1914, 90 à 100 ouvriers y travaillent, puis en 1924, 250 ouvriers. Dans les années 1930, les Etablissements Binet de Niort emploient 150 personnes.

Anecdote relatée sur « l’Argus de l’Automobile » de 1946

La société Barré disposa dès 1898 de capitaux importants : un million et demi à la disposition du jeune fabricant.

Cette somme avait été mise à sa disposition par un riche propriétaire terrien.
L’ambition de la société s’est peut-être limitée à un profit immédiat.
aston Barré était au même moment en concurrence avec Louis Renault qui disposait dans la propriété familiale de Billancourt de 50 000 F.
Albert Levrault présente lui-même sa voiturette, place de la Brèche. (Photo C. Blanchier.)
Un troisième jeune en concurrence était Marius Berliet qui démarrait avec un capital de 5 000 F seulement.
Pourtant ces capitaux, dont disposait Gaston Barré, ne lui ont pas permis de devenir un grand constructeur comme ces concurrents...

Voiturettes Levrault

Albert Levrault fut aussi l’un des pionniers de l’automobile, il construisit de 1899 à 1908, un certain nombre de voitures à moteur Aster avec transmission par courroie (voir photo).
Ces ateliers étaient installés au 3, rue de la Gare à Niort.

Sources

Cliquez sur l’image pour l’agrandir