Le logiciel MediaWiki a été mis à jour afin d’être plus rapide. Si vous observez des problèmes, veuillez laisser un message sur Le Bistro.
Il a été ajouté l’éditeur visuel pour faciliter l’édition (exemple) et un système de discussions amélioré (exemple).

DELAVAULT Eugène : Différence entre versions

De WikiNiort
 
Ligne 3 : Ligne 3 :
 
[[Fichier:Marice Pierrey.JPG|250px|right|thumb|Eugène Delavault peint par Maurice Pierrey. Tableau visible au [[Musée Bernard d'Agesci]].]]
 
[[Fichier:Marice Pierrey.JPG|250px|right|thumb|Eugène Delavault peint par Maurice Pierrey. Tableau visible au [[Musée Bernard d'Agesci]].]]
 
Eugène Delavault est né le 8 avril 1814, rue Babinot à Niort, aujourd’hui, rue des Remparts.
 
Eugène Delavault est né le 8 avril 1814, rue Babinot à Niort, aujourd’hui, rue des Remparts.
 
+
:Il est le fils de Benjamin Delavault, avocat et propriétaire et de Anne Paule Démont de la Valette.
Il est le fils de Benjamin Delavault, avocat et propriétaire et de Anne Paule Démont de la Valette.
+
:Il épouse le 26 juin 1850 à Niort Françoise Elisabeth Herminie Vauguion.
 
+
:Celui-ci est le cousin de [[Colonne du cimetière de Souché |Louise Elisabeth Delavault]] de Souché.
Il épouse le 26 juin 1850 à Niort Françoise Elisabeth Herminie Vauguion.
+
:Il décède le 23 septembre 1892 au '''logis de Surimeau'''.
 
+
:Il est Chevalier de la Légion d’Honneur..
Celui-ci est le cousin de [[Colonne du cimetière de Souché |Louise Elisabeth Delavault]] de Souché.
+
:N’ayant pas d’enfant, son héritier principal fut son neveu, Maurice Pierrey, le père de [[Théâtre à Sainte-Pezenne en 1946.| Jacques Pierrey.]]
 
+
:Après des études au [[Oratoriens de Niort (1617 / 1792)|collège de Niort]], puis à Paris, il devint en 1850 professeur de mathématiques au collège.
Il décède le 23 septembre 1892 au '''logis de Surimeau'''.
+
En 1906, Mme Delavault offre au Musée de Niort le portrait d’Eugène Delavault (Voir photo), peint par son neveu Maurice Pierrey, ainsi qu’un médaillon créé par le sculpteur François-René Guétrot (1810-1871).
 
 
Il est Chevalier de la Légion d’Honneur..
 
 
 
N’ayant pas d’enfant, son héritier principal fut son neveu, Maurice Pierrey, le père de [[Théâtre à Sainte-Pezenne en 1946.| Jacques Pierrey.]]
 
 
 
Après des études au collège de Niort, puis à Paris, il devint en 1850 professeur de mathématiques au collège.
 
  
 
==Œuvre musicale==
 
==Œuvre musicale==
Il collabora activement avec son épouse pour la création de ses œuvres.
+
'''Il collabora activement avec son épouse pour la création de ses œuvres.'''
 
+
:Il consacra sa musique à des compositions de musique sacrée. Il jouait lui-même de l’alto.
Il consacra sa musique à des compositions de musique sacrée. Il jouait lui-même de l’alto.
+
:Il a développé le culte de la musique chez les Niortais.
 
+
:Une de ses œuvres : « ''la Messe pontificale'' » fut dédiée au Pape Pie IX et lui valut la croix de Saint-Grégoire-le-Grand.
Il a développé le culte de la musique chez les Niortais.
+
:Cette œuvre fut exécutée en 1868 à Rome à Saint-Louis-des-Français et en l'église Notre Dame de Niort en 1892 pour ses obsèques.
 
 
Une de ses œuvres : « ''la Messe pontificale'' » fut dédiée au Pape Pie IX et lui valut la croix de Saint-Grégoire-le-Grand.
 
 
 
Cette œuvre fut exécutée en 1868 à Rome à Saint-Louis-des-Français et en l'église Notre Dame de Niort en 1892 pour ses obsèques.
 
  
 
'''Autres exemples de création :'''
 
'''Autres exemples de création :'''
*1844, Mélodie, "''L’Age de la Vendée''",
+
:*1844, Mélodie, "''L’Age de la Vendée''",
*1847, Oratorio : "''Les Captifs d’Israël''",
+
:*1847, Oratorio : "''Les Captifs d’Israël''",
*1862, Opéra Comique : "''L’oncle Traub''" (Exécuté à Paris au Théâtre Lyrique),
+
:*1862, Opéra Comique : "''L’oncle Traub''" (Exécuté à Paris au Théâtre Lyrique),
*1864, Opéra Comique : "''Frantz Keller''",
+
:*1864, Opéra Comique : "''Frantz Keller''",
*1864, Symphonie : "''Cantate de Sapho''"...
+
:*1864, Symphonie : "''Cantate de Sapho''"...
Il fut président de la société Philharmonique.
+
'''Il fut président de la société Philharmonique.'''
  
 
==Carrière politique==
 
==Carrière politique==
Il devint '''conseiller municipal''' pendant 14 ans, puis '''adjoint au maire''' M. Alfred Monnet, son ami, de 1865 à 1871.
+
:Il devint '''conseiller municipal''' pendant 14 ans, puis '''adjoint au maire''' M. Alfred Monnet, son ami, de 1865 à 1871.
 
+
:Il est aussi '''conseiller Général de Canton de Brioux''' pendant 34 ans. (De 1852 à 1886)
Il est aussi '''conseiller Général de Canton de Brioux''' pendant 34 ans. (De 1852 à 1886)
+
:Il fut Administrateur de la Société de Secours Mutuel. (Aujourd'hui Mutuelle de Santé)
 
+
:Il remplace Alfred Monnet à la direction de la Revue de l’Ouest.
Il fut Administrateur de la Société de Secours Mutuel. (Aujourd'hui Mutuelle de Santé)
 
 
 
Il remplace Alfred Monnet à la direction de la Revue de l’Ouest.
 
  
 
==Sources==
 
==Sources==
*Archives 79.
+
:*Archives 79.
*Revue de l’Ouest 1892.
+
:*Revue de l’Ouest 1892.
 +
:*JMD

Version actuelle en date du 23 juin 2021 à 08:04

Biographie simplifiée

Eugène Delavault peint par Maurice Pierrey. Tableau visible au Musée Bernard d'Agesci.

Eugène Delavault est né le 8 avril 1814, rue Babinot à Niort, aujourd’hui, rue des Remparts.

Il est le fils de Benjamin Delavault, avocat et propriétaire et de Anne Paule Démont de la Valette.
Il épouse le 26 juin 1850 à Niort Françoise Elisabeth Herminie Vauguion.
Celui-ci est le cousin de Louise Elisabeth Delavault de Souché.
Il décède le 23 septembre 1892 au logis de Surimeau.
Il est Chevalier de la Légion d’Honneur..
N’ayant pas d’enfant, son héritier principal fut son neveu, Maurice Pierrey, le père de Jacques Pierrey.
Après des études au collège de Niort, puis à Paris, il devint en 1850 professeur de mathématiques au collège.

En 1906, Mme Delavault offre au Musée de Niort le portrait d’Eugène Delavault (Voir photo), peint par son neveu Maurice Pierrey, ainsi qu’un médaillon créé par le sculpteur François-René Guétrot (1810-1871).

Œuvre musicale

Il collabora activement avec son épouse pour la création de ses œuvres.

Il consacra sa musique à des compositions de musique sacrée. Il jouait lui-même de l’alto.
Il a développé le culte de la musique chez les Niortais.
Une de ses œuvres : « la Messe pontificale » fut dédiée au Pape Pie IX et lui valut la croix de Saint-Grégoire-le-Grand.
Cette œuvre fut exécutée en 1868 à Rome à Saint-Louis-des-Français et en l'église Notre Dame de Niort en 1892 pour ses obsèques.

Autres exemples de création :

  • 1844, Mélodie, "L’Age de la Vendée",
  • 1847, Oratorio : "Les Captifs d’Israël",
  • 1862, Opéra Comique : "L’oncle Traub" (Exécuté à Paris au Théâtre Lyrique),
  • 1864, Opéra Comique : "Frantz Keller",
  • 1864, Symphonie : "Cantate de Sapho"...

Il fut président de la société Philharmonique.

Carrière politique

Il devint conseiller municipal pendant 14 ans, puis adjoint au maire M. Alfred Monnet, son ami, de 1865 à 1871.
Il est aussi conseiller Général de Canton de Brioux pendant 34 ans. (De 1852 à 1886)
Il fut Administrateur de la Société de Secours Mutuel. (Aujourd'hui Mutuelle de Santé)
Il remplace Alfred Monnet à la direction de la Revue de l’Ouest.

Sources

  • Archives 79.
  • Revue de l’Ouest 1892.
  • JMD