Le logiciel MediaWiki a été mis à jour afin d’être plus rapide. Si vous observez des problèmes, veuillez laisser un message sur Le Bistro.
Il a été ajouté l’éditeur visuel pour faciliter l’édition (exemple) et un système de discussions amélioré (exemple).

Maires de Sainte-Pezenne - Niort : Différence entre versions

De WikiNiort
 
Ligne 78 : Ligne 78 :
 
:- Henri Lambert, Taixereau, Marcel Goussard, Léon Bourdin, René Bonnet, Louis Cailler, Coujeault, Chauvin, Dejanneau, Farraud, Favrien, Martin, Pied, Pillot, Simonnet, Brunet, André Vivien.
 
:- Henri Lambert, Taixereau, Marcel Goussard, Léon Bourdin, René Bonnet, Louis Cailler, Coujeault, Chauvin, Dejanneau, Farraud, Favrien, Martin, Pied, Pillot, Simonnet, Brunet, André Vivien.
 
*'''Jean Gaisné''' (Maire pendant '''6 mois''').
 
*'''Jean Gaisné''' (Maire pendant '''6 mois''').
:En 1965, Jean Gaisné, ami de [[Emile Bèche|Émile Bèche]] résidant au [[Moulin d'Ane|Moulin d’Âne]] est élu, avec un objectif principal d’aboutir à la [[Fusion Niort-Sainte-Pezenne |fusion entre Niort et Sainte Pezenne]] qui est effective le 25 avril.
+
:En 1965, Jean Gaisné, Directeur de la Jeunesse et de Sports de Niort, ami de [[Emile Bèche|Émile Bèche]] résidant au [[Moulin d'Ane|Moulin d’Âne]] est élu, avec un objectif principal d’aboutir à la [[Fusion Niort-Sainte-Pezenne |fusion entre Niort et Sainte Pezenne]] qui est effective le 25 avril.
 
:Le principal argument de campagne, défendu pour son élection, fut celui de laisser le ville de Niort de prendre en charge la réalisation d’un [[Histoire d’eau à Sainte-Pezenne avant 1965.|château d’eau]].
 
:Le principal argument de campagne, défendu pour son élection, fut celui de laisser le ville de Niort de prendre en charge la réalisation d’un [[Histoire d’eau à Sainte-Pezenne avant 1965.|château d’eau]].
 
::'''(2)''' Louis Baudry fut fondateur de l’École d’escrime et professeur d’escrime pratique de Sainte-Pezenne, il résidait au 26, [[Rue de L'Hometrou]].
 
::'''(2)''' Louis Baudry fut fondateur de l’École d’escrime et professeur d’escrime pratique de Sainte-Pezenne, il résidait au 26, [[Rue de L'Hometrou]].

Version actuelle en date du 22 juin 2022 à 09:23

Article en construction 19 avril 2021

Échange de territoire entre Niort et Sainte-Pezenne en 1833

Extrait du Cadastre Napoléonien (FRAD079) montrant le rattachement de la Boucle de Bessac à Niort en échange de la section de Cholet (Cholette), (ordonnance du 18 août 1833).
Extrait : journal 1835 (Cliquez sur l'image pour l'agrandir).

Par une ordonnance préfectorale du 18 août 1833, un échange de territoire entre Sainte-Pezenne et Niort est effectué.

Avant cette date, la commune de Sainte-Pezenne s’étendait jusque dans la boucle de Bessac.
Un échange de terrain attribué à la commune de Sainte Pezenne lui donne une nouvelle étendue jusqu’au Pontreau et à la route d’Échiré. (Voir photo cadastre Napoléonien).
Dans le Journal des Conseillers municipaux de décembre 1833, on trouve cette note :
« Une consultation demandée par le conseil municipal de la commune de Sainte-Pezenne (Deux-Sèvres) relative à la distraction qui a été faite d’une partie de cette commune pour agrandir la ville de Niort ».
En avril 1835, le maire et l’adjoint et tous les membres du conseil municipal de la commune de Sainte-Pezenne démissionnent pour protester contre cette décision du préfet (1) d’avoir décidé de rattacher la meilleure partie du territoire de cette commune à la ville de Niort.
(1) Léon Thiessé, préfet des Deux-Sèvres de 1833 à 1838, décide de nommé un maire d’office rétribué par la commune.

Maires de la fin du XIXe siècle à Sainte-Pezenne

Au début du XIXe après la révolution et jusqu’en 1884, le maire et son adjoint sont nommés par le Préfet qui choisit parmi les conseillers municipaux.

L’adjoint rempli principalement toutes les tâches de l’état civil.
Les Maires et les adjoints de Sainte-Pezenne appartenaient généralement aux mêmes familles : leurs descendants et collatéraux.
Ces familles sont le plus souvent les possédant des domaines, terres et moulins exploités par les familles du peuple.
  • Michel Charles Amateur Avice de Mougon (1776-1848) est maire de Sainte-Pezenne de janvier 1822 à décembre 1823.
Propriétaire du Moulin d’Âne, il réside dans l’ancien château de Surimeau.
Antoine Alphonse Pastour de Neuville (1769-1857), est adjoint de janvier 1824 à octobre 1830, il signe les actes d’état civil.
Auguste Chéri Lépiller (1794-1862) remplace en octobre 1830, Antoine Pastour de Neuville comme adjoint.
Louis Moinard, est adjoint, il remplace Auguste Chéri Lépiller, temporairement en mai 1832, il signe les actes d’état civil jusqu’en février 1836.
De mars 1836 à avril 1862, Auguste Chéri Lépiller signe à nouveau, comme adjoint et conseiller délégué.
En 1840, les 6 conseillers élus tous les 3 ans par tiers (Loi du 28 mars 1831) sont  :
- Antoine Alphonse Pastour de Neuville, Charles-Alexandre d’Assailly, Pierre Jaulin, Pierre-François Apert, Jules Guérineau, Louis Moinard..
  • Antoine Alphonse Pastour de Neuville (1768-1854) est maire en 1836 à 1850.
  • Jean-François-Marie Parenteau (1797-1864) est maire de Sainte-Pezenne de janvier 1850 à octobre 1862.
Il appartient par alliance à la famille Pastour de Neuville, il repose dans le petit cimetière familial privé.
  • Pierre Boisseaux (1807-1873), instituteur puis propriétaire, adjoint dès avril 1836, devient maire d’août 1868 à août 1873.
  • Gaston Augustin Nourry (1844-1885), juge suppléant, propriétaire, est maire, d’août 1873 à décembre 1879, il décède à Niort.

Election des maires

En application de la Loi du 24 avril 1884, le maire est élu par son conseil municipal.

Le conseil municipal de la commune de Sainte-Pezenne se compose de 16 conseillers et un adjoint.
16 conseillers correspondent aux nombres d’habitants de la commune, 1652 en 1900, 1819 en 1936 : (Population entre 1501 et 2500).
La population de Sainte-Pezenne est en augmentation au XXe siècle, le nombre de conseillers est de 16 en 1953 et de 20 en 1965.

Maires élus : fin du XIXe et XXe siècle à Sainte-Pezenne

Dernière mairie (Place Henri Lambert).
  • Louis Gabriault (1824-1894) (Maire pendant 8 années).
De janvier 1880 à 1888, Louis Gabriault, propriétaire, habitant au bourg est maire.
C'est sous son mandat que fut inauguré le 12 septembre 1880 la Passerelle sur la Sèvre.
Louis Gabriault fut le premier maire élu par son conseil municipal, au cours de son mandat (Loi du 5 avril 1884).
  • Jules Antoine Baugier (1850-1888) (Maire pendant 8 années) :
De mai 1888 à 1896 , le maire est Jules Antoine Baugier avocat,
Directeur du Journal Officiel et Officier de l’Instruction Publique, il devient maire de Sainte-Pezenne en juillet 1888 jusqu’à son décès le 24 septembre 1896, âgé de 46 ans.
Il est le fils de Pierre Antoine Baugier, il réside à l’Évescault de Sainte-Pezenne.
Il avait épousé Christine Pellevoisin la fille de Jules Pellevoisin.
  • Jules Pellevoisin (1829-1918) (Maire pendant 8 années).
De 1896 à 1904, Jules Pellevoisin, il fut aussi maire de Niort, il a remplacé son gendre décédé, Jules Antoine Baugier, à la mairie de Sainte-Pezenne.
En mai 1900, les 16 élus sont :
- Sauquet, François Défit, Jules Aubineau, Jules Pellevoisin, Bounniot, Marsault, Giraud, Bonnet, Sicaut, Pierre Passebon (1832-1901), Appercé, Joseph Richard, Jean Défit, Raffougeau, Étienne Arnauldet, Louis Richard.
  • Jules Aubineau (1854-1939) (Boulanger) (Maire pendant 15 années) :
En mai 1904, Jules Aubineau, républicain est élu.
En mai 1908, Jules Aubineau est réélu, 11 républicains et 5 conservateurs composent le conseil municipal, Calixe Gouet est son adjoint.
En 1909, la question du cimetière provoque la démission de l’ensemble du conseil municipal.
En mai 1912, Jules Aubineau est réélu, républicain, 14 républicains et 2 réactionnaires composent le conseil municipal, Calixe Gouet est son adjoint.
  • Calixe Gouet (1869-1941) (Maire pendant 15 années).
En décembre 1919, les 16 conseillers élus sont :
- Étienne Arnauldet (1870-1951) (réactionnaire), Pied, Faucher, Perrault, Jacques Pierray, Calixe Gouet, Chaigneau, Millet, Sicot, Fournier, Jubien, Coquineau, Albert Taissereau, Soyer, Bonnet et Louis Fouet.
Les 16 élus appartiennent à la liste républicaine, Calixe Gouet propriétaire exploitant habitant Surimeau, est élu maire en remplacement de Jules Aubineau, maire sortant, qui ne se représentait pas, son adjoint est L. Millet.
En mai 1925, 15 conseillers de la liste de 1919 sont élus, seul M. Bonnet est battu, il est remplacé par Louis Baudry, cartelliste.
1925 à 1929, Calixe Gouet est à nouveau élu maire de Sainte-Pezenne.
Calixe Gouet résidait au Logis du Bas-Surimeau, agriculteur, il fut Président de la Laiterie coopérative de Saint-Maxire..
Battu aux élections de 1929, il s’adresse par voie de presse à ses électeurs :
« Chers électeurs,
Nous remercions, bien cordialement les électeurs qui se sont groupés sur notre liste. Malgré tous les efforts de nos amis, la victoire ne nous a pas souri. Nous ne garderons pas rancune à ceux qui, d'une façon peu courtoise, ont essayé de semer la calomnie à notre endroit, afin de paralyser la liberté du vote. Nous attendons des temps meilleurs. confiants dans l'avenir, nous ne cesserons de semer les idées de paix et de concorde qui seules peuvent amener, dans le commune, la prospérité que chacun désire et doit souhaiter. Encore une fois merci, mes chers amis et vive la commune de Sainte-Pezenne.
Vive la République ! Le maire sortant, Calixte GOUET.  »
  • Louis Baudry (1889-1966) (Maire pendant 2 années).
1929 à 1931, Louis Baudry est élu maire en mai 1929 par 15 voix sur 16 votants, son premier adjoint est Albert Taissereau et son second adjoint est Charles Peltier.
Louis Baudry démissionne le 22 mars en 1931, il se représente en 1935 et est battu par Henri Lambert.
La démission de Louis Baudry (2) fut motivée par des éléments qui semblent futiles, comme pour avoir refusé l’augmentation du loyer du Presbytère, fixé à 300 F.
Des questions " politico-religieuses " ont poussé Louis Baudry vers cette démission :
Une partie du conseil municipal lui reproche d’avoir participé le 11 novembre 1929 à un service religieux à la mémoire des enfants de Sainte-Pezenne tombés pour la France en 14/18...
De 1931 à 1965, Henri Lambert, élu maire en 1931, est réélu en 1935, 1941, 1947, 1953, 1959.
En 1953, les 17 conseillers élus sont :
- Henri Lambert, Taixereau, Marcel Goussard, Léon Bourdin, René Bonnet, Louis Cailler, Coujeault, Chauvin, Dejanneau, Farraud, Favrien, Martin, Pied, Pillot, Simonnet, Brunet, André Vivien.
  • Jean Gaisné (Maire pendant 6 mois).
En 1965, Jean Gaisné, Directeur de la Jeunesse et de Sports de Niort, ami de Émile Bèche résidant au Moulin d’Âne est élu, avec un objectif principal d’aboutir à la fusion entre Niort et Sainte Pezenne qui est effective le 25 avril.
Le principal argument de campagne, défendu pour son élection, fut celui de laisser le ville de Niort de prendre en charge la réalisation d’un château d’eau.
(2) Louis Baudry fut fondateur de l’École d’escrime et professeur d’escrime pratique de Sainte-Pezenne, il résidait au 26, Rue de L'Hometrou.
Son père Ambroise Baudry (1858-1920), décédé à Sainte Pezenne, fut le créateur de l’escrime pratique en France (L’escrime pratique au 19e siècle-1893).
Maître Ambroise Baudry fut l’entraîneur de Gaston Alibert, médaillé d’or aux jeux olympiques de Londres en 1908. (Escrime et épée).

Sources

  • Archives 79
  • Mémorial des Deux-Sèvres, diverses années du XXe siècle.
  • Le Temps des Maires.
  • JMD