Le logiciel MediaWiki a été mis à jour afin d’être plus rapide. Si vous observez des problèmes, veuillez laisser un message sur Le Bistro.
Il a été ajouté l’éditeur visuel pour faciliter l’édition (exemple) et un système de discussions amélioré (exemple).

Maurice MÉTAYER : Différence entre versions

De WikiNiort
 
(11 révisions intermédiaires par 2 utilisateurs non affichées)
Ligne 2 : Ligne 2 :
 
[[Catégorie:Sainte-Pezenne]]
 
[[Catégorie:Sainte-Pezenne]]
 
[[Catégorie:Mémoires d’habitants]]
 
[[Catégorie:Mémoires d’habitants]]
[[Fichier:M Metayer.jpg|300px|right|thumb|Maurice MÉTAYER]]
+
[[Fichier:M Metayer.jpg|150px|right|thumb|Maurice MÉTAYER]]
[[Fichier:FORGES DENAIN ANZIN.jpg|400px|right|thumb|Forges et aciéries Denain et Anzin.]]
+
[[Fichier:FORGES DENAIN ANZIN.jpg|300px|right|thumb|Forges et aciéries Denain et Anzin.]]
[[Fichier:Mines de Segre.jpg|400px|right|thumb|Mines de Segré 44.]]
+
[[Fichier:Mines de Segre.jpg|300px|right|thumb|Mines de Segré 44.]]
[[Fichier:sepulture Ste Pez M Metayer.jpg|400px|right|thumb|Sépulture de Maurice MÉTAYER (Sainte-Pezenne).]]
+
[[Fichier:sepulture Ste Pez M Metayer.jpg|300px|right|thumb|Sépulture de Maurice MÉTAYER (Sainte-Pezenne).]]
'''Article en construction.'''
+
[[Fichier:Metayer 1937.jpg|200px|right|thumb|Nécrologie "Ouest Eclair" 27 juillet 1937.]]
==Biographie simplifiée:==
+
[[Fichier:M Metayer Quai.jpg|200px|right|thumb|Maurice Métayer dans sa jeunesse.]]
 +
 
 +
==Biographie simplifiée==
 
Maurice Métayer est né le 29 mars 1869, son père est André Métayer et sa mère est Louise Charbonnier.
 
Maurice Métayer est né le 29 mars 1869, son père est André Métayer et sa mère est Louise Charbonnier.
  
Ligne 14 : Ligne 16 :
 
Sa mère était fleuriste, elle avait une boutique aux halles de Niort.
 
Sa mère était fleuriste, elle avait une boutique aux halles de Niort.
  
Il fait ses études au lycée Fontanes de Niort, il est un élève particulièrement brillant.
+
Il fait ses études au [[Lycée Fontanes (Historique)|lycée Fontanes]] de Niort, il est un élève particulièrement brillant.
  
 
Il continue ses études au Lycée Louis-le-Grand à Paris.
 
Il continue ses études au Lycée Louis-le-Grand à Paris.
Ligne 30 : Ligne 32 :
 
Il était membre de l’Amicale des Anciens Élèves du Lycée Fontanes.
 
Il était membre de l’Amicale des Anciens Élèves du Lycée Fontanes.
  
Il fut membre donateur de la «Fouace». (Voir Photo).
+
Il fut membre donateur de la [[La Fouace Les Deux-Sèvres à Paris|« Fouace »]]. (Voir Photo).
  
 
Il était commandeur de la Légion d'Honneur.
 
Il était commandeur de la Légion d'Honneur.
  
Il décède le 25 juillet 1937 dans sa propriété de Chemoulin, à l’embouchure de la Loire.
+
Il décède le 25 juillet 1937 dans sa propriété de Chemoulin, à l’embouchure de la Loire.
  
 
'''Il repose auprès de ses parents dans le cimetière ancien de Saint-Pezenne.''' (Voir photo)
 
'''Il repose auprès de ses parents dans le cimetière ancien de Saint-Pezenne.''' (Voir photo)
==Parcours professionnel:==
+
 
 +
==Parcours professionnel==
 
Sa position de major de la promotion de 1892, lui valut immédiatement de rejoindre la Société de Denain et Anzin.  
 
Sa position de major de la promotion de 1892, lui valut immédiatement de rejoindre la Société de Denain et Anzin.  
  
Ligne 57 : Ligne 60 :
  
 
Il fut aussi :
 
Il fut aussi :
 
+
:*Président du Conseil de la Société Métallurgique de La Bonneville.
*Président du Conseil de la Société Métallurgique de La Bonneville.
+
:*Administrateur des Ateliers et Chantiers de Bretagne,
*Administrateur des Ateliers et Chantiers de Bretagne,
+
:*Administrateur de la Société Française des Aciéries de Blanc-Misseron,  
*Administrateur de la Société Française des Aciéries de Blanc-Misseron,  
+
:*Administrateur des Aciéries du Nord de la Compagnie Industrielle de Matériel de Transport,  
*Administrateur des Aciéries du Nord de la Compagnie Industrielle de Matériel de Transport,  
+
:*Administrateur des Usines et Aciéries Allard à Mont-sur-Marchienne,
*Administrateur des Usines et Aciéries Allard à Mont-sur-Marchienne,
+
:*Administrateur de la Société Carde et fils de Bordeaux, etc ..
*Administrateur de la Société Carde et fils de Bordeaux, etc ..
 
 
'''Maurice Métayer est aussi professeur de sidérurgie à l’École centrale de Paris des Arts et Manufactures.'''
 
'''Maurice Métayer est aussi professeur de sidérurgie à l’École centrale de Paris des Arts et Manufactures.'''
  
 
Il enseigne le cours de métallurgie du fer et de l’acier de 1903 à 1937 en chaire de Cours de 3ème année d'études.
 
Il enseigne le cours de métallurgie du fer et de l’acier de 1903 à 1937 en chaire de Cours de 3ème année d'études.
==Hommage prononcé lors de sa disparition:==
 
Discours de M. Aron, administrateur-délégué de la Société des Forges et Aciéries du Nord et de l’Est, lors de son inhumation:
 
 
«''Pour nous tous, pour ses collègues du Comité et des Conseils d'administration, pour les directeurs généraux et les directeurs d'usines, il a été
 
''essentiellement le conseiller technique, dont les précieux avis ont toujours été fidèlement écoutés.''
 
 
''A une documentation des plus complètes et toujours en quête des derniers perfectionnements à une connaissance approfondie des hommes et des choses, il
 
''joignait un don de discernement extrêmement avisé, sachant découvrir la solution à adopter, l'erreur à écarter.''
 
 
''Sans se perdre dans la série complexe des détails, il avait le sens inné des réalisations possibles. Cette finesse d'intuition se doublait chez lui d'un
 
''sentiment exquis de la mesure.''
 
  
''D'une habileté supérieure dans la discussion, mais soucieux de ne jamais heurter l'opinion de son interlocuteur, il voulait convaincre et non imposer.  
+
==Hommage prononcé lors de sa disparition==
 +
Discours de M. Aron, administrateur-délégué de la Société des Forges et Aciéries du Nord et de l’Est, lors de son inhumation :
 +
:''« Pour nous tous, pour ses collègues du Comité et des Conseils d'administration, pour les directeurs généraux et les directeurs d'usines, il a été essentiellement le conseiller technique, dont les précieux avis ont toujours été fidèlement écoutés.''
 +
:''À une documentation des plus complètes et toujours en quête des derniers perfectionnements à une connaissance approfondie des hommes et des choses, il joignait un don de discernement extrêmement avisé, sachant découvrir la solution à adopter, l'erreur à écarter.''
 +
:''Sans se perdre dans la série complexe des détails, il avait le sens inné des réalisations possibles. Cette finesse d'intuition se doublait chez lui d'un sentiment exquis de la mesure.''
 +
:''D'une habileté supérieure dans la discussion, mais soucieux de ne jamais heurter l'opinion de son interlocuteur, il voulait convaincre et non imposer.  
 +
:''Toute cette science se paraît d'ailleurs d'une suprême élégance d'expression, qui faisait de lui le plus charmant des causeurs et le plus séduisant des maîtres. »''
  
''Toute cette science se paraît d'ailleurs d'une suprême élégance d'expression, qui faisait de lui le plus charmant des causeurs et le plus séduisant des maîtres.»''
+
==Don des jardins ouvriers et Legs pour les élèves méritants==
==Don des jardins ouvriers:==
+
Le 15 février 1924, Maurice Métayer fait don à la Société d’horticulture d’une maison, d’un jardinet et d’un  terrain, Quai de Belle-Île à Niort.
Le 15 février 1924, Maurice Métayer fait don à la Société d’horticulture d’une maison, d’un jardinet d’un  terrain Quai de Belle-Île à Niort.
 
  
 
Dans son testament, il gratifie les élèves méritants et fait un don en argent.
 
Dans son testament, il gratifie les élèves méritants et fait un don en argent.
  
Pour exemple, un collégien Niortais reçoit en 1985 un '''legs "Métayer"''' de 89 Francs, soit 23 €uros en 2015. (Voir Photo document).
+
Pour exemples :
 +
*En 1943, 8 élèves de l'École Libre Saint-Hilaire de Niort sont récompensés.
 +
*En 1985, un collégien Niortais du Collège Pierre et Marie Curie reçoit un '''legs "Métayer"''' de 89 Francs, soit 23 €uros en 2015. (Voir Photos documents).
  
 
'''Dans son testament, il lègue à ville de Niort un tiers de sa fortune:'''
 
'''Dans son testament, il lègue à ville de Niort un tiers de sa fortune:'''
*Une propriété principale à Chemoulin,
+
:*Une propriété principale à Chemoulin,
*Une propriété d'agrément à Chemoulin,
+
:*Une propriété d'agrément à Chemoulin,
*Une écurie de course à Laval,
+
:*Une écurie de course à Laval,
*Une propriété à Paris, sise 5, rue du Cirque,
+
:*Une propriété à Paris, sise 5, rue du Cirque,
*De nombreuses participations dans les diverses sociétés...
+
:*De nombreuses participations dans les diverses sociétés...
  
'''Anecdote:'''
+
'''Anecdote :'''
  
L'écurie de Laval était gérée par une association ayant pour objectif l'élevage et la préparation d'un étalon nommé "Ésope".  
+
L'écurie de Laval était gérée par une association ayant pour objectif l'élevage et la préparation d'un étalon nommé " ''Ésope'' ".  
 
   
 
   
 
Un certain, M. de la Vaissière demande à la ville de Niort des dommages-intérêts pour la rupture anticipée de l'association...
 
Un certain, M. de la Vaissière demande à la ville de Niort des dommages-intérêts pour la rupture anticipée de l'association...
  
'''Notes:'''
+
'''Notes :'''
  
Plusieurs legs étaient déjà réservés aux Niortais, parmi lesquels:
+
Plusieurs legs étaient déjà réservés aux Niortais, parmi lesquels :
*Legs Cholois de 725F (1937) réservé chaque année à la femme qui aura le mieux soigné ses parents.
+
:*Legs Cholois de 725F (1937) réservé chaque année à la femme qui aura le mieux soigné ses parents.
*Legs Bastard-Pradet de 600F (1937) réservé chaque année à un enfant de parents pauvres qui a bien entouré ceux-ci.
+
:*Legs Bastard-Pradet de 600F (1937) réservé chaque année à un enfant de parents pauvres qui a bien entouré ceux-ci.
*Legs Félix Bastard de 100F (1937) à donner chaque année à un ouvrier gantier, de préférence, chargé de famille.
+
:*Legs Félix Bastard de 100F (1937) à donner chaque année à un ouvrier gantier, de préférence, chargé de famille.
*Legs Brun-Puirajoux  de 80 000F (1919) réservé à trois veuves nécessiteuses ayant au moins 3 enfants.
+
:*Legs Brun-Puirajoux  de 80 000F (1919) réservé à trois veuves nécessiteuses ayant au moins 3 enfants.
*Legs Favriou-Chambru de 10 000F (1904) réservé en avril à une personne qui se sera distinguée par un acte de dévouement...
+
:*Legs Favriou-Chambru de 10 000F (1904) réservé en avril à une personne qui se sera distinguée par un acte de dévouement...
  
==Quai Maurice Métayer:==
+
==Quai Maurice Métayer==
Autrefois appelé Chemin de Halage, le Quai Maurice Métayer longe la Sèvre du Port jusqu’à la Base Nautique.
+
Autrefois appelé Chemin de Halage, puis Boulevard Main, le Quai Maurice Métayer longe la [[Sèvre Niortaise (le fleuve)|Sèvre]], du Port, jusqu’à la Base Nautique de Noron.
  
==Sources:==
+
==Sources==
*Revue de la métallurgie n° 11, novembre 1937.
+
:*Revue de la métallurgie n° 11, novembre 1937.
*http://sh79.jimdo.com/historique/ (Société d’Horticulture des Deux-Sèvres).
+
:*http://sh79.jimdo.com/historique/ (Société d’Horticulture des Deux-Sèvres).
*Archives 79.
+
:*Archives 79.
*L'Eclair de l'Ouest 1937.
+
:*L'Eclair de l'Ouest 1937.
*Archives municipales de Niort.
+
:*Archives municipales de Niort.
*Hier Sainte-Pezenne.
+
:*" ''Mémorial de l'Ouest'' " Décembre 1920.
 +
:*Hier Sainte-Pezenne.
 +
:*JMD
 
<center>'''''Cliquez sur les images pour les agrandir'''''</center>
 
<center>'''''Cliquez sur les images pour les agrandir'''''</center>
 
<center><gallery>
 
<center><gallery>
 +
Fichier:Legs Metayer 1943.jpg|Legs Métayer obtenu par 8 élèves de l'École Libre Saint-Hilaire de Niort en 1943.
 
Fichier:Legs Metayer 1985.jpg|Legs Métayer obtenu par un collégien en 1985.
 
Fichier:Legs Metayer 1985.jpg|Legs Métayer obtenu par un collégien en 1985.
 
Fichier:Fouace.jpg|La Fouace des Deux-Sèvres à Paris (1893/1938).
 
Fichier:Fouace.jpg|La Fouace des Deux-Sèvres à Paris (1893/1938).
 +
Fichier:MO 1920.jpg|Extrait : Dons de 1920.
 
</gallery>
 
</gallery>

Version actuelle en date du 28 décembre 2019 à 19:24

Maurice MÉTAYER
Forges et aciéries Denain et Anzin.
Mines de Segré 44.
Sépulture de Maurice MÉTAYER (Sainte-Pezenne).
Nécrologie "Ouest Eclair" 27 juillet 1937.
Maurice Métayer dans sa jeunesse.

Biographie simplifiée

Maurice Métayer est né le 29 mars 1869, son père est André Métayer et sa mère est Louise Charbonnier.

Ses parents habitaient à Belle Île à Niort, son père était ponceur.

Sa mère était fleuriste, elle avait une boutique aux halles de Niort.

Il fait ses études au lycée Fontanes de Niort, il est un élève particulièrement brillant.

Il continue ses études au Lycée Louis-le-Grand à Paris.

Il va y suivre la classe de mathématiques spéciales et prépare des concours.

En 1889, il est reçu au concours de l’École Centrale de Paris des Arts et Manufactures

Pendant cette formation qui dure trois ans, il est en tête de sa promotion.

Il devient alors Ingénieur des Arts et Manufactures, promotion 1892, il a 23ans.

Maurice Métayer était aussi amateur d’Art et possédait une belle collection.

Il était membre de l’Amicale des Anciens Élèves du Lycée Fontanes.

Il fut membre donateur de la « Fouace ». (Voir Photo).

Il était commandeur de la Légion d'Honneur.

Il décède le 25 juillet 1937 dans sa propriété de Chemoulin, à l’embouchure de la Loire.

Il repose auprès de ses parents dans le cimetière ancien de Saint-Pezenne. (Voir photo)

Parcours professionnel

Sa position de major de la promotion de 1892, lui valut immédiatement de rejoindre la Société de Denain et Anzin.

Il devient alors administrateur des Forges et aciéries Denain et Anzin situées dans le Nord. (Voir carte postale)

En 1901, il est nommé ingénieur en chef de cette société, jusqu’en 1906.

Il fait de nombreux voyages à l’étranger, Allemagne, Autriche, Italie, Amérique...

En 1907, il s’installe dans la région de Saint-Nazaire, qu’il ne quittera plus.

Il est nommé administrateur de la Société des Usines Métallurgiques de Basse-Loire.

En 1911, il rejoint le Conseil des Mines de Fer de Segré, près de Nantes. (Voir carte postale)

En 1920, il est appelé au Conseil des Forges et Aciéries de Nord et Lorraine.

Sa grande compétence dans le domaine de la sidérurgie est reconnue nationalement.

Il fut aussi :

  • Président du Conseil de la Société Métallurgique de La Bonneville.
  • Administrateur des Ateliers et Chantiers de Bretagne,
  • Administrateur de la Société Française des Aciéries de Blanc-Misseron,
  • Administrateur des Aciéries du Nord de la Compagnie Industrielle de Matériel de Transport,
  • Administrateur des Usines et Aciéries Allard à Mont-sur-Marchienne,
  • Administrateur de la Société Carde et fils de Bordeaux, etc ..

Maurice Métayer est aussi professeur de sidérurgie à l’École centrale de Paris des Arts et Manufactures.

Il enseigne le cours de métallurgie du fer et de l’acier de 1903 à 1937 en chaire de Cours de 3ème année d'études.

Hommage prononcé lors de sa disparition

Discours de M. Aron, administrateur-délégué de la Société des Forges et Aciéries du Nord et de l’Est, lors de son inhumation :

« Pour nous tous, pour ses collègues du Comité et des Conseils d'administration, pour les directeurs généraux et les directeurs d'usines, il a été essentiellement le conseiller technique, dont les précieux avis ont toujours été fidèlement écoutés.
À une documentation des plus complètes et toujours en quête des derniers perfectionnements à une connaissance approfondie des hommes et des choses, il joignait un don de discernement extrêmement avisé, sachant découvrir la solution à adopter, l'erreur à écarter.
Sans se perdre dans la série complexe des détails, il avait le sens inné des réalisations possibles. Cette finesse d'intuition se doublait chez lui d'un sentiment exquis de la mesure.
D'une habileté supérieure dans la discussion, mais soucieux de ne jamais heurter l'opinion de son interlocuteur, il voulait convaincre et non imposer.
Toute cette science se paraît d'ailleurs d'une suprême élégance d'expression, qui faisait de lui le plus charmant des causeurs et le plus séduisant des maîtres. »

Don des jardins ouvriers et Legs pour les élèves méritants

Le 15 février 1924, Maurice Métayer fait don à la Société d’horticulture d’une maison, d’un jardinet et d’un terrain, Quai de Belle-Île à Niort.

Dans son testament, il gratifie les élèves méritants et fait un don en argent.

Pour exemples :

  • En 1943, 8 élèves de l'École Libre Saint-Hilaire de Niort sont récompensés.
  • En 1985, un collégien Niortais du Collège Pierre et Marie Curie reçoit un legs "Métayer" de 89 Francs, soit 23 €uros en 2015. (Voir Photos documents).

Dans son testament, il lègue à ville de Niort un tiers de sa fortune:

  • Une propriété principale à Chemoulin,
  • Une propriété d'agrément à Chemoulin,
  • Une écurie de course à Laval,
  • Une propriété à Paris, sise 5, rue du Cirque,
  • De nombreuses participations dans les diverses sociétés...

Anecdote :

L'écurie de Laval était gérée par une association ayant pour objectif l'élevage et la préparation d'un étalon nommé " Ésope ".

Un certain, M. de la Vaissière demande à la ville de Niort des dommages-intérêts pour la rupture anticipée de l'association...

Notes :

Plusieurs legs étaient déjà réservés aux Niortais, parmi lesquels :

  • Legs Cholois de 725F (1937) réservé chaque année à la femme qui aura le mieux soigné ses parents.
  • Legs Bastard-Pradet de 600F (1937) réservé chaque année à un enfant de parents pauvres qui a bien entouré ceux-ci.
  • Legs Félix Bastard de 100F (1937) à donner chaque année à un ouvrier gantier, de préférence, chargé de famille.
  • Legs Brun-Puirajoux de 80 000F (1919) réservé à trois veuves nécessiteuses ayant au moins 3 enfants.
  • Legs Favriou-Chambru de 10 000F (1904) réservé en avril à une personne qui se sera distinguée par un acte de dévouement...

Quai Maurice Métayer

Autrefois appelé Chemin de Halage, puis Boulevard Main, le Quai Maurice Métayer longe la Sèvre, du Port, jusqu’à la Base Nautique de Noron.

Sources

  • Revue de la métallurgie n° 11, novembre 1937.
  • http://sh79.jimdo.com/historique/ (Société d’Horticulture des Deux-Sèvres).
  • Archives 79.
  • L'Eclair de l'Ouest 1937.
  • Archives municipales de Niort.
  • " Mémorial de l'Ouest " Décembre 1920.
  • Hier Sainte-Pezenne.
  • JMD
Cliquez sur les images pour les agrandir